Les derniers contenus liés au tag SLI

Filtrer avec un second tag : AMD 990FX; AMD 990X; Fermi; GeForce; GeForce 500; GeForce GTX 580; GeForce GTX 590; Nvidia; Radeon HD 6990; Surround gaming;

Nvidia améliore le jeu en 4K avec les pilotes 327.23

Publié le 19/09/2013 à 17:10 par Damien Triolet
Commentaires (29) RéactionsEnvoyer Imprimer

Nvidia vient de rendre disponibles les pilotes 327.23 WHQL, les premiers annoncés comme optimisés pour le jeu en 4K / UHD soit en 3840x2160. De quoi permettre à Nvidia de prendre une avance sur AMD à ce niveau, raison pour laquelle le premier n'a pas hésité à nous prêter un moniteur 4K Asus PQ321, le premier à devenir "presque" abordable (3500€) pour prouver ses dire. De quoi également justifier de l'utilité des systèmes multi-GPU ultra haut de gamme.

Les écrans 4K actuels fonctionnent en mode "tiled", c'est-à-dire que du point de vue du système ils représentent un ensemble de 2 écrans placés côte à côte. Connecter ces écrans peut se faire via 2 connections HDMI, chacune vers un écran virtuel de 1920x2160, ou via une seule connexion DisplayPort en activant le MST (Multi Stream Transport) qui permet de transférer deux signaux vidéo à travers un seul câble.


Autant Nvidia qu'AMD supportent ces deux types de connexions. Nvidia a cependant rendu leur configuration automatique grâce au support d'un nouveau standard VESA EDID : le DisplayID v1.3. Le driver se charge de créer la surface multi-écrans de 3840x2160 automatiquement, de manière à rendre son existence transparente à l'utilisateur. Du côté d'AMD, il faut créer une surface Eyefinity, ce qui est moins pratique mais ne pose aucun problème une fois la première configuration passée.

Nvidia insiste sur le fait que sa technologie de Frame Metering, qui permet d'assurer une cadence d'affichage régulière en SLI est fonctionnelle en 4K… contrairement à ce qui se passe chez la concurrence. Rien de nouveau cependant sur ce point puisqu'AMD a toujours indiqué que le Frame Pacing, qui a une action similaire, était dans un premier temps limitée au 2560x1600 en simple écran et que son support pour les autres résolutions arriverait progressivement.

Nul doute que Nvidia est pressé de communiquer sur ce point avant qu'AMD ne déploie le support du Frame Pacing pour la 4K. AMD nous a indiqué que son support était imminent et que nous en saurions plus lors de la présentation des futures Radeon qui aura lieu la semaine prochaine. Il n'aurait donc pas été pertinent de notre part d'analyser aujourd'hui en détail les performances en 4K des Radeon en CFX contre celles des GeForce en SLI. Nous pouvons cependant confirmer que la fluidité est très mauvaise en l'état sur les Radeon en CFX, ce qui rend cette résolution 4K difficilement exploitable.

Un autre problème potentiel existe en multi-GPU combiné au multi-écran : le tearing vertical. Vous connaissez tous les tearing horizontal, cette cassure dans l'image qui apparaît quand la synchronisation verticale est désactivée. Le tearing vertical apparaît, lui, quand le rafraîchissement de tous les écrans n'est pas fait exactement en même temps. Un problème simple à régler avec synchronisation verticale mais complexe quand elle est désactivée. Si ce problème était resté dans l'ombre jusqu'ici c'est parce que dans un système surround / multi-écrans classique, la bordure entre ceux-ci masque le phénomène.

Quand l'affichage multi-écrans se fait sur une seule dalle, la cassure verticale devient cependant visible, ce qui peut être gênant. Pour éviter ce problème, que nous avons rencontré sur Radeon avec les pilotes actuels, Nvidia a implémenté deux techniques : Fliplock et Scanlock. La première s'assure que les frames buffers de chaque écran (virtuels dans le cas du 4K), qui peuvent se situer dans la mémoire de différents GPU, basculent en même temps, de manière parfaitement synchrone. La seconde synchronise le transfert vers le système d'affichage.


Un exemple de tearing vertical.

Nvidia est ainsi le premier à offrir un support de qualité pour le jeu en 4K, la fluidité et le tearing étant bien maîtrisés. Reste bien entendu à assurer un niveau de performances suffisant : jouer en 4K natif n'est pas à la portée de toutes les cartes graphiques. Même une seule GeForce GTX Titan, en dehors des jeux anciens ou très légers, demandera en général de faire des compromis sur la qualité tels qu'il sera plus intéressant de baisser la résolution. Pour jouer en 4K aujourd'hui, il faut passer par la case multi-GPU. Voici ce que nous avons observé dans quelques jeux de notre protocole de test habituel avec 2 GeForce GTX 780 en SLI, en essayant d'obtenir un niveau de fluidité suffisant (50-60 fps) en 3840x2160 :

Anno 2070 : pas assez fluide en qualité maximale mais ok en très élevé
Battlefield 3 : ok en mode ultra avec MSAA 4x
Crysis 3 : pas assez fluide avec MSAA/SSAA ni en très élevé, mais ok en qualité élevée avec SMAA 1x
GRID 2 : ok en mode ultra avec MSAA 4x
Metro Last Light : ok en qualité très élevée à condition d'oublier le SSAA

De quoi confirmer que jouer en 4K est bel et bien possible avec un système multi-GPU haut de gamme, à condition en général de sacrifier l'antialiasing quand il est de type SSAA ou hybride MSAA/SSAA comme c'est le cas dans les jeux qui reposent sur un moteur de type rendu différé. Battlefield est l'exception sur ce point, il faut dire qu'il ne représente plus réellement de challenge pour les GPU actuels.

Est-ce utile de jouer en 4K ? Nous sommes toujours en train de forger notre avis sur ce point, notre temps de jeu dans ces conditions étant limité. Par rapport à un écran 30" en 2560x1600, jouer en 3840x2160 sur un écran 31.5" apporte un gain de finesse évident dans le rendu des jeux. Ce gain ne profite cependant pleinement qu'aux jeux qui proposent un rendu suffisamment riche et détaillé, comme c'est le cas dans Crysis 3 par exemple. Notez par ailleurs que malgré le gain en définition et en résolution, l'antialiasing reste selon nous utile. Sur un écran de 31.5" en 3840x2160, l'aliasing reste visible même si moins dramatique que dans d'autres conditions.

Nvidia devra cependant encore peaufiner quelque peu ses pilotes : durant nos premiers essais nous avons eu droit à 2 écrans noirs et à un problème d'activation du SLI au démarrage d'un jeu, résolu en revenant sur le bureau puis vers le jeu. A l'inverse, aucun des jeux cités ci-dessus n'était jouable sur un système CFX de Radeon HD 7970 GHz.

Reste à voir si cet avantage de Nvidia va perdurer dans le temps. AMD promet que non, mais mettre en place un contrôle de la cadence d'affichage en multi-écran est plus complexe puisque le transfert d'un GPU à l'autre se fait dans ce cas via le bus PCI Express et non via le connecteur CrossFire X. Par ailleurs la problématique du tearing vertical est nouvelle et demande une attention particulière. Nous ne savons pas si AMD pourra y apporter une solution générale pour tous ces GPU ou réservée à ses futurs produits. Les réponses à ces questions arriveront la semaine prochaine.

En attendant, un tiens vaut mieux que deux tu l'auras et la solution de Nvidia est fonctionnelle dès aujourd'hui pour les joueurs qui se sont sont jetés sur les premiers écrans 4K. Vous pourrez retrouver ces nouveaux pilotes GeForce 327.23 par ici.

Focus : Test GeForce GTX 580 3Go vs 1.5Go, SLI et surround

Publié le 25/08/2011 à 00:00 par Damien Triolet
Commentaires (44) RéactionsEnvoyer Imprimer

   Alors que nous préparons un petit comparatif de GeForce GTX 580, nous avons voulu observer si les variantes 3 Go, qui se multiplient, présentaient un réel intérêt. Pour cela, nous avons effectué quelques tests en très haute résolution ainsi qu'en surround, le tout couplé à l'antialiasing, qui augmente significativement l'utilisation de mémoire vidéo.     Les performances en haute résolution Voici tout d'abord les résultats que nous avons obtenus en...

[+] Lire la suite

Nvidia officialise le SLI pour les plateformes AMD

Publié le 28/04/2011 à 18:37 par Guillaume Louel
Envoyer Imprimer

Les rumeurs indiquant l’arrivée du SLI pour les futures plateformes 990 FX et 990X d’AMD étaient correctes : Nvidia vient d’officialiser l’annonce sur son blog. L’annonce ne donne que très peu de détails mais l’on sait qu’en plus des chipsets 990 FX et 990 X, les chipsets 970 seront aussi concernés. Asus, Gigabyte, MSI et Asrock proposeront de telles cartes compatibles SLI.

On notera que Nvidia ne s’est pas privé de tacler AMD (son principal concurrent sur le marché des cartes graphiques) en indiquant que ces dernières années, les processeurs Intel étaient « le choix des joueurs ». Les optimistes préfèreront voir dans cette annonce que Nvidia pense déjà du bien des futurs processeurs Zambezi et de leur architecture Bulldozer dont le lancement devrait s’effectuer d’ici moins de deux mois maintenant !

GTX590 et HD6990: Perfs Tri et Quad GPU

Publié le 16/04/2011 à 00:56 par Damien Triolet
Envoyer Imprimer

L'arrivée des cartes graphiques bi-GPU ultra haut de gamme d'AMD et de Nvidia permet de mettre en place des systèmes quad GPU assez facilement, certes pour un budget plus que conséquent. Nous avons voulu observer les gains apportés par de tels systèmes ainsi que par les variantes tri GPU tant en haute résolution qu'en surround gaming. Utile le quad ?

> GTX 590 et HD 6990 : Performances Tri et Quad GPU

Dossier : GTX 590 et HD 6990 : Performances Tri et Quad GPU

Publié le 16/04/2011 à 00:00 par Damien Triolet
Commentaires (1) RéactionEnvoyer Imprimer

A condition d'y mettre le prix, GeForce GTX 590 et Radeon HD 6990 permettent de mettre en place facilement des systèmes quad GPU. Reste à vérifier s'ils sont efficaces, en haute résolution et en surround gaming...

[+] Lire la suite


Top articles