Les derniers contenus liés au tag Nvidia

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AMD; ASUS; Fermi; GeForce; GeForce 500; GeForce 600; GPGPU; GTC; Kepler; Pilotes GeForce;

G-Sync sur portable... sans module G-Sync ?

Publié le 31/01/2015 à 17:20 par Damien Triolet

Décidément, Nvidia en prend pour son grade en ce début 2015. Après l'affaire des GeForce GTX 970 et de leur mémoire, c'est une nouvelle polémique qui est en train d'enfler : G-Sync pourrait fonctionner sans l'onéreux module imposé actuellement par Nvidia. Tout du moins dans le monde mobile…

L'histoire part d'un utilisateur nordique d'un portable Asus qui suite à des problèmes s'est vu remettre un pilote beta par le support technique du fabricant taiwanais. Cet utilisateur n'a pas tardé à partager ces pilotes GeForce 346.87 sur le forum ROG (ils n'y sont plus disponibles) et un autre utilisateur, équipé d'un portable de la série G751, qui intègre une GeForce GTX 970M, a voulu lui aussi les essayer. Et là surprise, le popup qui s'affiche à la première détection d'un écran G-Sync… s'est affiché.


G-Sync, ce mode d'affichage qui repose sur une fréquence de rafraîchissement variable pour améliorer la fluidité, était bel et bien devenu fonctionnel. C'est ce qu'ont pu vérifier nos confrères de PC Perspective, qui disposaient justement de ce portable Asus dans leurs labos. Ils précisent cependant que des bugs d'affichage sont présents, notamment quand le niveau de fps est faible ou quand il y a un gros ralentissement du système.

De quoi bien entendu nous poser des questions puisque Nvidia nous toujours affirmé que G-Sync ne pouvait fonctionner sans son module ou sans un scaler qui intègre l'équivalent de son module. Pour rappel, le module G-Sync embarque un FPGA Altera Arria V et 768 Mo de DDR3. Bien entendu, il n'y a rien de tel dans un portable, et nos confrères ont désassemblé celui d'Asus pour s'en assurer.

La réponse de Nvidia a été de confirmer que G-Sync mobile est bel et bien en préparation et que le pilote leaké est un pilote beta confidentiel qui a été fourni à ses partenaires en vue de valider son fonctionnement sur certaines futures machines. De toute évidence, ce pilote beta ne dispose pas encore de protection afin de n'autoriser l'activation de G-Sync que sur les solutions qui ont été validées, ce qui fait qu'il fonctionne à peu près sur d'autres machines.

Le fait est que Nvidia confirme de cette manière que G-Sync peut fonctionner sans l'onéreux module G-Sync, ce qui va à l'encontre de ce qui nous a été dit par le passé. Lors de la présentation des GTX 980 et 970, nous avions d'ailleurs interrogé Nvidia spécifiquement concernant la possibilité pour ces GPU Maxwell de disposer d'un moteur d'affichage plus avancé capable de prendre en charge G-Sync sans module. La réponse avait été claire : ce n'est pas possible et il n'y a pas de différence à ce niveau. Certes, Nvidia peut probablement se targuer d'avoir intelligemment joué sur les mots pour pouvoir justifier par une pirouette ses précédentes déclarations, mais sur le fond il est difficile de ne pas avoir l'impression que Nvidia nous a menti au sujet de G-Sync à un moment ou à un autre.


Au départ, le module G-Sync de Nvidia était bien entendu nécessaire en l'absence de scaler gérant l'Adaptive Sync, mais est-ce toujours bien le cas aujourd'hui ? En contrôlant d'une part l'affichage au niveau du GPU et d'autre part au niveau de l'écran, Nvidia peut s'assurer d'un résultat optimal, et a probablement des opportunités pour apporter d'autres améliorations. Dans ce cas, nous pouvons imaginer que Nvidia ait décidé de ne supporter le rafraîchissement variable qu'à travers son module de manière à ce que G-Sync soit synonyme de qualité optimale, quitte à ce qu'il ne puisse être exploité que par une minorité de joueurs. Et ce en opposition à la possibilité de supporter G-Sync à travers l'Adaptive Sync standardisé de VESA, comme le fait AMD avec FreeSync, qui permettra de toucher un plus grand nombre de joueurs, certes avec un résultat qui variera peut-être plus d'un écran à l'autre.

Sans possibilité d'y intégrer un module G-Sync, trop cher et assurément trop gourmand, le portable a demandé à Nvidia d'opter pour une stratégie différente. Le compromis a donc été de se passer du module et de piloter directement la dalle à travers le protocole eDP qui intègre toutes les possibilités de l'Adaptive Sync, même si nous ne savons pas exactement comment Nvidia l'exploite. Il est possible pour Nvidia de se justifier en expliquant que sur un portable il est plus aisé de connaître exactement la dalle embarquée et ses caractéristiques et donc de n'autoriser G-Sync que sur celles qui proposent des caractéristiques idéales. Mais au vu du relativement faible nombre de moniteurs G-Sync disponibles sur le marché, nous ne voyons pas en quoi il n'aurait pas été possible d'en faire de même sur desktop.

De quoi nous demander si tout cela n'est pas au fond une histoire de gros sous. Le module G-Sync, même si ce n'est pas sa seule utilité, fait en quelque sorte office de licence pour ce mode d'affichage. Autoriser son utilisation sur tous les écrans Adaptive Sync, même dans une version simplifiée et avec des résultats disparates, reviendrait à rendre G-Sync gratuit.

Ce n'est pas dans les habitudes de Nvidia, souvenez par exemple de 3D Vision et de tout l'aspect logiciel qu'il implique. Nvidia estimait que cet aspect logiciel représentait une valeur supplémentaire et une licence 3D Vision pour en profiter était incluse dans son kit de lunettes 3D. Du coup quand les TV 3D sont arrivées avec leurs propres lunettes, Nvidia a proposé 3DTV Play à 39.99$, une licence à activer dans les pilotes pour pouvoir jouer en 3D sur sa TV sans avoir acheté le kit de lunettes 3D Vision. On peut également citer le SLI qui n'est activable que sur les cartes mères pour lesquelles le constructeur a payé une licence à Nvidia, contrairement au CrossFire.

Dans le monde mobile c'est bien entendu beaucoup plus simple puisque Nvidia peut par exemple demander directement un supplément à Asus pour le support de G-Sync. Un supplément qui n'a bien entendu du sens que si Nvidia n'autorise l'activation de G-Sync que sur certains portables, par exemple à travers une clé dans le BIOS. Pour en savoir plus, nous devrons bien entendu attendre une communication officielle de Nvidia, qui interviendra probablement au moment du lancement de G-Sync mobile. Il faudra alors que Nvidia justifie l'absence de support de G-Sync sur les écrans externes Adaptive Sync qui arrivent, ce qui risque d'être l'occasion d'un discours des plus alambiqués.

Il est regrettable qu'il soit de plus en plus évident, pour qui en douterais encore, que la stratégie de Nvidia n'ait pas été d'essayer de rendre cette technologie disponible au plus grand nombre, tant elle peut être utile. Il faut dire que dans un sens, la promesse de G-Sync, de FreeSync et d'Adaptive Sync est de pouvoir jouer confortablement avec un niveau de performances inférieur, ce qui pourrait se traduire par des mises à jours plus espacées des cartes graphiques ou par l'achat d'un modèle un cran inférieur. Aller dans ce sens n'est pas dans l'intérêt économique d'un acteur qui domine largement le marché…

Focus : GTX 970: 3.5 Go et 224-bit au lieu de 4 Go et 256-bit ?

Publié le 26/01/2015 à 19:40 par Damien Triolet

Cela s'agite depuis quelques jours dans les forums spécialisés : la GeForce GTX 970 serait affectée par un problème au niveau de sa gestion de l'allocation mémoire. Bien qu'équipée de 4 Go, le pilote fait en effet en sorte de se contenter autant que possible de ne pas dépasser 3.5 Go et les performances chutent dans des tests synthétiques spécifiquement dirigés pour forcer l'exploitation d'une quantité de mémoire plus élevée. Bug ? Tromperie sur la marchandise ? Nous...

[+] Lire la suite

Pilotes GeForce 347.25 WHQL

Publié le 23/01/2015 à 15:12 par Marc Prieur

NVIDIA Logo 2010Nvidia a profité du lancement de la GTX 960 pour mettre en ligne les pilotes GeForce 347.25 WHQL. En plus du support de ce nouveau GPU, le support du MFAA est désormais étendu à l'ensemble des titres à DirectX 10 et 11, au lieu de 20 jeux auparavant. Reste quelques jeux incompatibles : Dead Rising 3, Dragon Age 2 et Max Payne 3.

Des profils SLI ont également été ajoutés pour Black Desert, Final Fantasy XIV: A Realm Reborn, Lara Croft and the Tample of Osiris, Nosgoth, Talos Principle et Zhu Xian Shi Jie. Divers bugs ont également été corrigés, la liste est disponible dans les notes de version.

- Windows Vista, 7, 8 et 8.1 64 bits
- Windows Vista, 7, 8 et 8.1 32 bits

Dossier : Nvidia GeForce GTX 960 et GM206 : l'Asus Strix, l'Inno3D iChill Ultra et la MSI Gaming en test

Publié le 22/01/2015 à 16:45 par Damien Triolet

Après les GeForce GTX 980 et 970, Nvidia entame la démocratisation de son architecture Maxwell dans le milieu de gamme à travers l'introduction de la GeForce GTX 960...

[+] Lire la suite

GM200, le gros Maxwell, en images ?

Publié le 16/01/2015 à 22:42 par Marc Prieur

Un utilisateur a posté sur Baidu des clichés qui semblent authentiques d'une carte prototype intégrant un GPU GM200. Ce GPU, le plus gros de la famille Maxwell, semble avoir une surface proche de celle du GK110, le marquage fait état d'une fabrication au cours de la 40è semaine 2014.

Il est accompagné de 12 Go de GDDR5 Hynix 7 Gbps adressés en 384 bits. Plusieurs cartes seraient en préparation chez Nvidia selon les dernières rumeurs, telles que la Quadro M6000 et la GeForce GTX Titan X. Ces premières fuites laissent penser que le GM200 pourrait pointer le bout de son nez durant ce trimestre.

 
 


Top articles