Les derniers contenus liés au tag Nvidia

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AMD; ASUS; Fermi; GeForce; GeForce 600; GPGPU; GTC; Intel; Kepler; Pilotes GeForce;

GPU, 71% pour Intel et 76% pour Nvidia

Tags : AMD; Intel; Nvidia;
Publié le 21/02/2015 à 19:27 par Marc Prieur

John Peddie Research a publié son analyse pour le marché graphique PC au quatrième trimestre 2014 et donne comme à son habitude une partie des éléments sur son site. Généralement ce trimestre est relativement stable par rapport au troisième, cette fois JPR note une baisse de 3,4% au global, plus précisément 2,7% sur les PC fixe et 3,9% sur les portables.

C'est Intel qui domine au global du fait des GPU intégrés à ses processeurs, même si ils ne sont pas toujours utilisés en pratique, avec 71,4% du marché. C'est un peu moins bien qu'au trimestre précédent (71,8%) mais la hausse est notable par rapport à l'an passé (66,8%). Nvidia occupe désormais la seconde place avec 15% du marché, un chiffre en hausse par rapport au trimestre précédent (14,1%) mais en baisse sur un an (15,7%). AMD rétrograde à la troisième place avec 13,6%, contre 14,1% il y a trois mois et 17,3% il y a un an.

Par rapport au trimestre précédent, en volume les ventes d'Intel et d'AMD baissent respectivement de 4 et 7% alors que celles de Nvidia augmentent de 2,9%. AMD souffrirait particulièrement d'une baisse de 30% des APU sur PC fixe, alors que celles sur portable sont en hausse de 4,6%. Les GPU additionnels seraient en baissent de 16% sur fixe et 16,6% sur portable. A contrario Nvidia aurait vu ses ventes augmenter de 5,5% sur les GPU pour PC fixe, contre un petit +0,1% sur portable. Sur les cartes graphiques, AMD ne serait plus qu'à 24% de parts de marché contre 76% à Nvidia.

 
 

JPR a également dévoilé au passage deux graphiques sur l'évolution historique du marché, le premier montre l'évolution depuis 1981 des ventes de PC fixes et portables ainsi que des GPU et iGPU pour PC fixes et portables. Le second écarte les GPU intégrés pour se concentrer sur les ventes de carte graphiques additionnelles comparées à celles du nombre de PC fixe depuis 2001. JPR en déduit un % de PC vendu avec carte graphique qui est passé de 70 à 80% en début de période à moins de 40% désormais, un chiffre qu'il faut encore minorer puisqu'un même PC peut très bien accueillir plusieurs cartes graphiques au cours de son existence, en même temps ou non.

GTX 900M et OC : Nvidia fait machine arrière

Publié le 19/02/2015 à 18:29 par Damien Triolet

La semaine passée, nous vous indiquions que Nvidia avait purement et simplement bloqué toute possibilité d'overclocking sur les cartes graphiques mobiles équipées d'un GPU Maxwell GM204. Ce que certains utilisateurs de GeForce GTX 980M, GTX 970M ou GTX 965M avaient peu apprécié comme vous pouvez vous en douter.


Pour rappel, Nvidia avait dans un premier temps tenté de se justifier, en expliquant que les portables GeForce n'étaient pas prévus pour l'overclocking et que le fait qu'il ait malgré tout été possible de jouer avec les fréquences était un bug.

Unfortunately GeForce notebooks were not designed to support overclocking. Overclocking is by no means a trivial feature, and depends on thoughtful design of thermal, electrical, and other considerations. By overclocking a notebook, a user risks serious damage to the system that could result in non-functional systems, reduced notebook life, or many other effects.

There was a bug introduced into our drivers which enabled some systems to overclock. This was fixed in a recent update. Our intent was not to remove features from GeForce notebooks, but rather to safeguard systems from operating outside design limits.

Une explication qui n'avait pas vraiment convaincu, d'autant plus que les techniques de gestion de la consommation et des températures, telles que GPU Boost, sont censées éviter tout problème, avec ou sans overclocking. Nous n'avions pas pu en apprendre plus de la part de Nvidia qui était resté étrangement muet, tout du moins jusqu'à cet après-midi avec un joli revirement de situation, une nouvelle fois à travers un post officiel sur le forum geforce.com :

As you know, we are constantly tuning and optimizing the performance of your GeForce PC.

We obsess over every possible optimization so that you can enjoy a perfectly stable machine that balances game, thermal, power, and acoustic performance.

Still, many of you enjoy pushing the system even further with overclocking.

Our recent driver update disabled overclocking on some GTX notebooks. We heard from many of you that you would like this feature enabled again. So, we will again be enabling overclocking in our upcoming driver release next month for those affected notebooks.

If you are eager to regain this capability right away, you can also revert back to 344.75.

De futurs pilotes, prévus pour le mois prochain, réactiveront donc l'overclocking ! Si cela ne nous permettra pas de comprendre quelle était la vraie raison de sa désactivation, les utilisateurs de GeForce GTX 900M et amateurs d'overclocking pourront se targuer d'avoir été entendus par Nvidia !

Coil Whine et SAV, qu'en disent les fabricants ?

Publié le 17/02/2015 à 15:53 par Marc Prieur

Le coil whine, vous en avez probablement déjà entendu parler, voire l'avez entendu tout court, peut dans certains cas être désagréable. Créé par des micro-vibrations au niveau des bobines qui se chargent de filtrer le courant au sein des circuits d'alimentations de nos machines, ce sifflement qui vire parfois au grésillement se fait de plus en plus entendre à mesure que nos PC gagnent en discrétion.

Tous les composants peuvent être impactés à divers degrés, de nombreux utilisateurs se sont par exemple plaints de ce phénomène avec des alimentations fanless ou avec un ventilateur à l'arrêt à faible charge. Les moniteurs peuvent également être touchés, et nous l'avons même rencontré sur des composants pour le moins inattendus tels que des SSD !




En rouge, les bobines des circuits d'alimentation GPU et GDDR5

Mais c'est surtout sur les cartes graphiques que le coil whine fait parler de lui. En soit il n'est pas nouveau, il se faisait déjà entendre sur certaines GeForce GTX 600 et Radeon HD 7900 par exemple, et même parfois avant, mais ces derniers temps il semble prendre de l'ampleur notamment du côté des GTX 900. De notre côté nous en avions particulièrement fait mention lors du test de la Radeon HD 7990, et en avons rencontré à des degrés divers dans notre test de 3 GeForce GTX 960. Bien sûr, le fait que les cartes graphiques soient de plus en plus discrètes en charge fait que la ventilation couvre moins le coil whine produit par les bobines, néanmoins on ne peut pas exclure que de mauvais choix de design ou de composant des étages d'alimentations l'amplifie. Le coil whine étant par nature aléatoire d'une carte à l'autre, il est difficile d'avoir une idée précise du phénomène.

Toujours est-il qu'il peut devenir gênant à l'usage, puisque audible même PC fermé. Plus les variations de charge sont rapides au niveau du GPU, plus le coil whine sera fort, c'est pourquoi de nombreux utilisateurs le remarquent particulièrement avec la synchronisation verticale désactivée dans certains menus de jeux qui entraînent des cadences de centaines ou milliers d'images par seconde. La synchronisation verticale ou le limiteur de fps (comme celui intégré dans Afterburner) sont souvent appelés à la rescousse et réduisent le sifflement du fait d'une réduction des variations dans ces cas extrêmes ainsi que de la charge sur l'étage d'alimentation dans les jeux. Il ne s'agit pas pour autant d'une solution ultime, puisqu'au-delà d'un framerate élevé les variations de charge pour le calcul d'une même image ont un impact et qu'elles ont tendance à augmenter avec la complexification des moteurs 3D.


Que faire pour éviter de subir un coil whine gênant boitier fermé même avec une charge "classique" ? Le premier réflexe à avoir, c'est bien entendu de passer au crible cet aspect lors de la réception de la carte. On peut par exemple le faire sous Unigine Valley Benchmark, un benchmark gratuit qui offre une charge réaliste mais lourde avec un moteur 3D moderne. Attention nous parlons bien ici du coil whine durant la partie 3D, et pas dans l'écran de crédit quand on quitte l'application qui tourne à plusieurs milliers de fps : rares sont les cartes à être épargnées dans ce cas de figure, il semble plus opportun d'utiliser un limiteur de fps si vous ne souhaitez pas jouer avec la V-Sync pour ce cas. Mais si le coil whine est gênant en 3D, on peut alors utiliser son délai de rétractation dans le cadre d'une vente par correspondance. Si on n'est pas ou plus dans ce cadre, il faut alors faire face au service après-vente du magasin ou du constructeur qui ne sont pas forcément toujours réceptif à ce problème.

Nous avons questionné les quatre fabricants écoulant le plus de cartes graphiques en France afin de leur demander si ils acceptaient les SAV pour coil whine, et si oui dans quelles étaient les conditions requises. Voici leurs réponses :
ASUS est le premier à nous avoir répondu. Le coil whine est pris en charge pour peu qu'il soit "prononcé".

MSI nous a ensuite indiqué ne pas prendre en charge ce cas de figure, tout en précisant faire le maximum pour réduire ce phénomène qui impacterai tous les constructeurs.

Pour sa part, Sapphire nous a répondu ne pas avoir de position officielle sur le coil whine. Il nous a été précisé qu'une majorité de ses revendeurs et grossistes ont pris l'option du rachat de garantie, c'est-à-dire qu'ils obtiennent une remise forfaitaire pour gérer directement le SAV sans repasser par Sapphire. Quand ce n'est pas le cas nous n'avons pas pu obtenir plus de précisions.

Enfin Gigabyte … n'a toujours pas répondu après 13 jours et une relance. Mais c'est pour bientôt, parait-il.
Ces réponses pour le moins disparates montrent bien le problème que pose le coil whine aux constructeurs et aux services après vente. Reste qu'au-delà de ces positions il ne faut pas oublier que quelle que soit la politique de garantie du constructeur, votre vendeur doit vous garantir contre les défauts de conformité du produit. Vous êtes à ce titre couvert pour les cas important de coil whine, une carte graphique annoncée comme silencieuse comme c'est de plus en plus le cas ne l'étant plus si elle souffre d'un coil whine marqué en jeu. Bien entendu, et nous nous répétons, le plus simple reste encore de vérifier ce point durant le délai de rétractation en cas de vente par correspondance et de se rétracter si nécessaire.

Aussi complexe soit-il, le coil whine est un problème réel sur lequel tous les constructeurs de cartes et bien entendu de GPU se doivent de travailler, d'autant plus qu'ils essaient de nous vendre des produits silencieux. Le bruit ne vient pas que des ventilateurs ! Ce n'est qu'en leur mettant la pression, directement ou indirectement par les revendeurs, que ce qui semble être une tendance vers plus de coil whine sera inversée. De notre côté nous continuerons bien entendu à pointer du doigt les cartes passant entre nos mains qui en souffriront, mais malheureusement le côté aléatoire d'une carte à l'autre fait qu'on ne peut pas exclure un tri du constructeur en cas d'échantillonnage par celui-ci.

Nvidia désactive l'overclocking sur GTX 900M

Publié le 12/02/2015 à 20:58 par Damien Triolet

En installant les pilotes GeForce de la branche 347.xx, des utilisateurs de portables haut de gamme, équipés en GeForce GTX 980M, 970M ou 965M, ont eu la mauvaise surprise de constater que les fonctionnalités d'overclocking avaient été purement et simplement bloquées par Nvidia. Un confrère espagnol, Hispazone, nous a averti du problème en début de journée et nous a confirmé avoir vérifié qu'il n'est effectivement plus possible de pousser les fréquences de ces cartes graphiques mobiles de la génération Maxwell.


En guise de communication officielle, un représentant de Nvidia a posté hier ce message sur le forum de la marque :

Unfortunately GeForce notebooks were not designed to support overclocking. Overclocking is by no means a trivial feature, and depends on thoughtful design of thermal, electrical, and other considerations. By overclocking a notebook, a user risks serious damage to the system that could result in non-functional systems, reduced notebook life, or many other effects.

There was a bug introduced into our drivers which enabled some systems to overclock. This was fixed in a recent update. Our intent was not to remove features from GeForce notebooks, but rather to safeguard systems from operating outside design limits.

Une surdose de langue de bois d'un chargé de communication qui se contente probablement de transmettre un message sans savoir de quoi il parle, ce qui n'a bien entendu pas plu aux amateurs d'overclocking qui rencontrent le problème depuis fin janvier et attendaient une réponse du fabricant. L'overclocking a toujours été possible sur GeForce mobile et les derniers pilotes ne désactivent cette fonctionnalité que pour les dernières GTX 900M, équipées d'un GPU GM204.

Par ailleurs, autre ineptie de cette communication, les risques de surconsommation et de surchauffe ne sont pas censés exister puisque la technologie GPU Boost est là pour se charger de faire respecter des limites de consommation et de températures.

L'overclocking des GPU GeForce a tout son sens dans le mobile puisqu'il se fait, pour rappel, à travers un décalage (offset) de toute la courbe de fréquence. Ce décalage revient à réduire la tension relative et donc à augmenter le rendement énergétique. Ainsi, même si la consommation ou la température maximale est atteinte, le gain reste bel et bien là. Si un GPU est limité à 900 MHz à 1.15V, un overclocking de 100 MHz fera par exemple qu'il tournera en pratique à 990 MHz et 1.14V. Il n'y a normalement aucun risque de fiabilité, en dehors de la stabilité bien entendu si l'overclocking est poussé trop haut.

De quoi nous laisser circonspects par rapport à ce virage de Nvidia. L'explication qui nous semble actuellement être la plus logique est qu'un problème de fiabilité aurait été détecté pour ces puces Maxwell mobiles, général ou limité à certaines machines. Ce n'est bien entendu qu'une supposition, mais Nvidia aurait alors pu prendre cette action radicale pour faire en sorte que les GPU tournent moins souvent dans la limite supérieure de leur enveloppe thermique. Si cela s'avérait être exact, ce sont peut-être plutôt les limites de consommation et de températures qui auraient dû être revues à la baisse, mais il est évidemment plus simple de faire en sorte de discrètement réduire l'occurrence d'un problème potentiel que de le corriger en revoyant à la baisse les spécifications d'un produit déjà commercialisé.

Nous mettrons à jour cette actualité si nous recevons plus de détails de la part de Nvidia.

Mise à jour du 19/02/2015 : Bonne nouvelle, Nvidia vient d'annoncer que l'overclocking des GTX 900M sera de retour dans la prochaine versions des pilotes.

Nvidia voit ses ventes augmenter de 9%

Tags : Nvidia; Résultats;
Publié le 12/02/2015 à 12:14 par Marc Prieur

NVIDIA Logo 2010Nvidia a annoncé des ventes en hausse de 9% par rapport à l'an passé pour son dernier trimestre fiscal, qui prenait fin le 25 janvier, avec 1,251 milliards de $. La marge brute passe de 54,1 à 55,9%, et le bénéfice net s'établit à 193 millions de $ soit 31% de mieux qu'un an auparavant.

Dans le détail ce sont surtout les GPU qui tirent les revenus vers le haut avec 1,073 milliards de $, soit 13% de mieux que l'an passé. A contrario avec seulement 112 millions de $ Tegra est en baisse de 15%. Au sein des GPU le gros de la croissance vient des GeForce pour desktop et portables avec 38% de mieux. Nvidia ne donne pas de chiffre précis pour les Tesla et Quadro, mais on peut deviner que les ventes sont en légère hausse pour Tesla et à peu près stables pour Quadro.


Top articles