Les derniers contenus liés au tag GCN

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AFDS; AMD; FirePro; Hawaii; Mantle; Pitcairn; R9 290X; Radeon; Radeon HD 7000; Radeon R9;

Dossier : AMD Radeon R9 Fury : Sapphire Tri-X et Asus Strix en test

Publié le 13/07/2015 à 06:45 par Damien Triolet

Après la Radeon R9 Fury X avec refroidissement liquide, AMD lance les Radeon R9 Fury équipées de ventirads plus classiques. De quoi proposer des variantes plus intéressantes du GPU Fiji ?

[+] Lire la suite

Dossier : AMD Radeon R9 Fury X : le GPU Fiji et sa mémoire HBM en test

Publié le 24/06/2015 à 14:30 par Damien Triolet

Avec la Radeon R9 Fury X AMD ne fait pas dans la demi-mesure : GPU de 8.9 milliards de transistors, mémoire HBM et refroidissement à base de watercooling sont au programme. De quoi inquiéter les GTX 980 Ti ?

[+] Lire la suite

GDC: D3D12: Une guerre des specs en vue ?

Publié le 16/03/2015 à 06:01 par Damien Triolet

Comme nous l'expliquions il y a peu, Microsoft a dévoilé à la GDC les 2 nouveaux niveaux de fonctionnalités de Direct3D 12 : 12_0 et 12_1. Mais d'autres segmentations plus subtiles existent, de quoi nous laisser penser que les départements communications d'AMD et de Nvidia pourraient se battre à coups de niveaux de support de DirectX 12.

De toute évidence, Microsoft avait demandé à AMD et Nvidia de ne pas lancer de polémique à la GDC sur le niveau de support des spécifications de Direct3D 12 de leurs GPU. Il n'y a ainsi eu aucune communication officielle à ce sujet mais nous avons pu gratter quelques détails lors de discussions informelles ou en posant des questions à la fin des différentes sessions.


Tout d'abord, nous pouvons confirmer que les GeForce Maxwell de seconde génération (GTX Titan X, 980, 970 et 960) supportent bien le niveau de fonctionnalité le plus élevé : 12_1. Il a de toute évidence été modelé d'après les spécifications de l'architecture de Nvidia. Nous ne savons par contre toujours pas s'il existe des GPU actuellement commercialisés de niveau 12_0.

Cela ne veut pas dire pour autant que les dernières GeForce GTX supportent la totalité des possibilités de Direct3D 12. Ainsi, en plus des niveaux de fonctionnalités, des niveaux de support appelés Tiers existent pour différents points.

Le principal concerne les capacités de gestion des différentes ressources (Resource Binding) qui augmente en passant du Tier 1 au Tier 2 et atteint un niveau presqu'illimité au Tier 3. Microsoft a précisé que sur base des dernières statistiques de Steam, et en ne prenant en compte que le matériel compatible avec Direct3D 12, 39% du parc installé est limité au Tier 1, 44% au Tier 2 et 17% supporte le Tier 3. Mais quel GPU supporte quel Tier ?


Selon nos informations, les GPU Maxwell sont en fait limités au Tier 2, qui est nécessaire au support des niveaux 12_0 et 12_1 et qui a probablement lui aussi été modelé autour de leurs capacités. Une des différences les plus importantes avec le Tier 3 concerne la gestion des Constant Buffer Views (CBV) : ceux-ci ne sont pas virtualisés et sont limités en nombre à 14. Il est probable que l'architecture Maxwell soit capable de virtualiser les CBV, mais que l'implémentation logicielle/matérielle de Nvidia profite d'un mode plus performant avec une gestion "fixe" des Constant Buffers. Un compromis qui limite quelque peu la flexibilité accordée aux développeurs pour s'assurer que les GPU GeForce restent dans un mode optimal sur le plan des performances.

Mais alors à qui correspond les 17% de GPU compatibles Tier 3 ? Toujours selon nos informations, il s'agit des Radeon de type GCN qui profitent d'une architecture très flexible à ce niveau. D'un côté les GeForce GTX 900 supportent le niveau 12_1, d'un autre les Radeon R9 200 supportent le Resource Binding Tier 3. Un combat de spécifications en perspective ? Difficile pour AMD d'attaquer les GTX 900 sur base de cela pour l'instant… mais cela risque de changer avec Fiji. Si ce futur GPU supporte le niveau 12_1 et le Tier 3, nul doute que vous en entendrez parler ! Si par contre Fiji est limité au niveau 12_0 et Tier 3, chacun devra préparer ses arguments.

Au final, voici comment le support des Resource Binding Tiers est de toute évidence réparti sur PC :

Tier 1 : Nvidia Fermi, Intel Haswell et Broadwell
Tier 2 : Nvidia Kepler et Maxwell 1/2
Tier 3 : AMD GCN

A noter que pour les fonctionnalités spécifiques au niveau 12_1, les Raster Ordered Views et la Conservative Rasterization, il existe également des Tiers 1 et 2 dont les spécificités nous sont pour l'heure inconnues. L'implémentation de Nvidia se limiterait au Tier 1 et il pourrait être possible là aussi pour AMD d'essayer de se démarquer. Affaire à suivre.

Dossier : AMD Radeon R9 285 : Tonga, la Sapphire Dual-X OC et la XFX Black Edition en test

Publié le 02/09/2014 à 19:15 par Damien Triolet

Avec la Radeon R9 285, AMD introduit un nouveau GPU, Tonga, qui est voué à remplacer la Radeon R9 280. Avantageusement ? C'est ce que nous allons vérifier…

[+] Lire la suite

AMD annonce la Radeon R9 285 et fête son histoire

Publié le 23/08/2014 à 18:43 par Damien Triolet

AMD organisait aujourd'hui un petit évènement durant lequel une nouvelle carte graphique a été annoncée : la Radeon R9 285. Cet évènement, qui accueillait à Austin une centaine de fans, était destiné à fêter les 30 ans du graphisme et du jeu vidéo chez AMD et ATI.

Nous ne savons pas réellement à quoi correspond cette date anniversaire (ATI, englobée par AMD en 2006, a été fondée en août 1985) et présumons qu'AMD prend probablement quelques libertés avec le timing de manière à l'accorder à ses lancements produits, à moins de prévoir la fête de cet anniversaire sur une année entière.


Depuis le premier contrôleur graphique d'ATI, en 1985, la technologie a évolué très rapidement, en passant par les processeurs Mach, Rage et bien entendu Radeon. Tout au long de ces 29 années, ATI/AMD a participé à l'évolution progressive mais fulgurante des capacités graphiques, en "collaboration" avec Nvidia et d'autres acteurs qui ont aujourd'hui disparu tels que Matrox. Il y a eu quelques embuches en chemin, nous nous souvenons par exemple des pilotes calamiteux de la Radeon 8500 ou encore d'une Radeon HD 2900 XT en retard et décevante, mais également quelques beaux succès avec la Radeon 9700 Pro ou encore avec la Radeon HD 5870.

Dernièrement, les évolutions se sont faites moins brutales et certains GPU ont une durée de vie allongée, c'est notamment le cas du GPU Tahiti introduit en décembre 2011 et qui près de 3 ans plus tard est toujours commercialisé à travers les Radeon R9 280 et 280X. C'est ce GPU Tahiti qu'AMD compte remplacer avec Tonga, le dernier GPU en date de la famille GCN. Nous vous en avions déjà parlé ici.

Comme prévu, AMD vient de dévoiler la Radeon R9 285 qui est la première carte graphique grand public à embarquer Tonga et qui est destinée à remplacer la Radeon R9 280 avec un GPU moins cher à produire et moins gourmand. Elle sera disponible à partir du 2 septembre :



Nous avons mis en forme tout cela dans notre tableau de spécifications habituel :


Avec 1792 unités de calcul et une fréquence GPU de 918 MHz, la Radeon R9 285 se place sur le plan des débits bruts à un niveau similaire à celui de la Radeon R9 280, à l'exception du débit de triangle, doublé grâce au passage de 2 à 4 processeurs géométriques.

Par contre le bus mémoire réduit de 384 bits à 256 bits limite largement la bande passante disponible pour la Radeon R9 285. Nous ne savons pas encore si AMD a mis en place divers mécanismes, tels qu'un cache L2 plus important, pour limiter les dégâts à ce niveau.

Au vu de ces simples spécifications, il est logique de se demander si la Radeon R9 285 sera réellement capable de faire mieux que la Radeon R9 280 et pour que ce soit le cas, nous espérons que Tonga apporte quelques petites améliorations au-delà de la puissance géométrique doublée. AMD se contente de parler de 15% de mieux que la GeForce GTX 760, en 1440p sans MSAA.

Point positif, la consommation est nettement revue à la baisse, chutant de 250 à 190W avec selon nos informations une limite Powertune pour la consommation directe du GPU fixée à 150W.


Au niveau de la tarification, AMD parle de 249$ pour la Radeon R9 285 2 Go soit à peu près 225€ quand la TVA est prise en compte. Alors que la Radeon R9 280 3 Go se négocie en général à 200€, voire moins avec par exemple 180€ chez Sapphire, la Radeon R9 285 n'aura pas d'autre choix que de faire mieux que cette dernière. A moins qu'AMD ne compte sur la disparation des étals de son ancien modèle pour tirer les prix vers le haut… avec un GPU moins cher à produire. Rendez-vous le 2 septembre, date de lancement de la Radeon R9 285 pour en savoir plus.

A noter que si la Radeon R9 285 embarque 1792 unités de calcul, comme la FirePro W7100, nous suspectons que le GPU Tonga en intègre quelques-unes de plus puisqu'une Radeon R9 285X est prévue pour fin septembre ou début octobre.

Top articles