Les derniers contenus liés au tag GCN

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AFDS; AMD; FirePro; Hawaii; Mantle; Pitcairn; R9 290X; Radeon; Radeon HD 7000; Radeon R9;

Dossier : AMD Radeon R9 285 : Tonga, la Sapphire Dual-X OC et la XFX Black Edition en test

Publié le 02/09/2014 à 19:15 par Damien Triolet

Avec la Radeon R9 285, AMD introduit un nouveau GPU, Tonga, qui est voué à remplacer la Radeon R9 280. Avantageusement ? C'est ce que nous allons vérifier…

[+] Lire la suite

AMD annonce la Radeon R9 285 et fête son histoire

Publié le 23/08/2014 à 18:43 par Damien Triolet

AMD organisait aujourd'hui un petit évènement durant lequel une nouvelle carte graphique a été annoncée : la Radeon R9 285. Cet évènement, qui accueillait à Austin une centaine de fans, était destiné à fêter les 30 ans du graphisme et du jeu vidéo chez AMD et ATI.

Nous ne savons pas réellement à quoi correspond cette date anniversaire (ATI, englobée par AMD en 2006, a été fondée en août 1985) et présumons qu'AMD prend probablement quelques libertés avec le timing de manière à l'accorder à ses lancements produits, à moins de prévoir la fête de cet anniversaire sur une année entière.


Depuis le premier contrôleur graphique d'ATI, en 1985, la technologie a évolué très rapidement, en passant par les processeurs Mach, Rage et bien entendu Radeon. Tout au long de ces 29 années, ATI/AMD a participé à l'évolution progressive mais fulgurante des capacités graphiques, en "collaboration" avec Nvidia et d'autres acteurs qui ont aujourd'hui disparu tels que Matrox. Il y a eu quelques embuches en chemin, nous nous souvenons par exemple des pilotes calamiteux de la Radeon 8500 ou encore d'une Radeon HD 2900 XT en retard et décevante, mais également quelques beaux succès avec la Radeon 9700 Pro ou encore avec la Radeon HD 5870.

Dernièrement, les évolutions se sont faites moins brutales et certains GPU ont une durée de vie allongée, c'est notamment le cas du GPU Tahiti introduit en décembre 2011 et qui près de 3 ans plus tard est toujours commercialisé à travers les Radeon R9 280 et 280X. C'est ce GPU Tahiti qu'AMD compte remplacer avec Tonga, le dernier GPU en date de la famille GCN. Nous vous en avions déjà parlé ici.

Comme prévu, AMD vient de dévoiler la Radeon R9 285 qui est la première carte graphique grand public à embarquer Tonga et qui est destinée à remplacer la Radeon R9 280 avec un GPU moins cher à produire et moins gourmand. Elle sera disponible à partir du 2 septembre :



Nous avons mis en forme tout cela dans notre tableau de spécifications habituel :


Avec 1792 unités de calcul et une fréquence GPU de 918 MHz, la Radeon R9 285 se place sur le plan des débits bruts à un niveau similaire à celui de la Radeon R9 280, à l'exception du débit de triangle, doublé grâce au passage de 2 à 4 processeurs géométriques.

Par contre le bus mémoire réduit de 384 bits à 256 bits limite largement la bande passante disponible pour la Radeon R9 285. Nous ne savons pas encore si AMD a mis en place divers mécanismes, tels qu'un cache L2 plus important, pour limiter les dégâts à ce niveau.

Au vu de ces simples spécifications, il est logique de se demander si la Radeon R9 285 sera réellement capable de faire mieux que la Radeon R9 280 et pour que ce soit le cas, nous espérons que Tonga apporte quelques petites améliorations au-delà de la puissance géométrique doublée. AMD se contente de parler de 15% de mieux que la GeForce GTX 760, en 1440p sans MSAA.

Point positif, la consommation est nettement revue à la baisse, chutant de 250 à 190W avec selon nos informations une limite Powertune pour la consommation directe du GPU fixée à 150W.


Au niveau de la tarification, AMD parle de 249$ pour la Radeon R9 285 2 Go soit à peu près 225€ quand la TVA est prise en compte. Alors que la Radeon R9 280 3 Go se négocie en général à 200€, voire moins avec par exemple 180€ chez Sapphire, la Radeon R9 285 n'aura pas d'autre choix que de faire mieux que cette dernière. A moins qu'AMD ne compte sur la disparation des étals de son ancien modèle pour tirer les prix vers le haut… avec un GPU moins cher à produire. Rendez-vous le 2 septembre, date de lancement de la Radeon R9 285 pour en savoir plus.

A noter que si la Radeon R9 285 embarque 1792 unités de calcul, comme la FirePro W7100, nous suspectons que le GPU Tonga en intègre quelques-unes de plus puisqu'une Radeon R9 285X est prévue pour fin septembre ou début octobre.

AMD dévoile le GPU milieu de gamme Tonga

Tags : AMD; FirePro; GCN; Radeon; Tonga;
Publié le 12/08/2014 à 14:00 par Damien Triolet

C'est d'une manière inhabituelle, à travers le lancement d'une FirePro, qu'AMD vient de dévoiler un nouveau GPU : Tonga. Ce dernier, toujours fabriqué en 28nm, est destiné à remplacer à terme le GPU Tahiti avec une organisation interne remise au goût du jour, en "GCN 1.1" ou supérieure, et plus en accord avec son positionnement milieu de gamme.


En dehors des spécifications très basiques, AMD n'a communiqué que très peu de détails si ce n'est le passage à un débit géométrique de 4 triangles par cycle et l'intégration d'un moteur vidéo boosté. De quoi doubler les performances en tessellation par exemple, pour atteindre un même niveau que le plus gros GPU de la famille, Hawaii (R9 290). De toute évidence, AMD en a profité pour mettre à jour le processeur de commandes du GPU de manière à offrir le même niveau de fonctionnalités que celui de Bonaire et Hawaii avec notamment l'inclusion de 8 ACE pour gérer plusieurs flux de commandes en parallèle. Par ailleurs, l'absence de connecteur CrossFire pointe vers le support de la technologie XDMA introduite pour le multi-GPU avec Hawaii.


Le moteur vidéo maison, VCE, a été boosté. Il est désormais annoncé comme capable d'encoder du 1080p à 315 fps, soit à peu près 13x le débit nécessaire à l'encodage en temps réel en 24 fps. Le DPS audio TrueAudio est bien entendu intégré également.

La FirePro W7100 qui embarque le GPU Tonga est équipée de 1792 unités de calcul, ce qui correspond à 28 Compute Units, comme pour la version castrée du GPU Tahiti qui équipe les Radeon HD 7950 et R9 280. Il n'est cependant pas impossible que Tonga embarque quelques CU de plus. Par exemple 32 CU au total ? L'ensemble doit cependant se contenter d'un bus mémoire de 256-bit, contre 384-bit pour Tahiti, un point qui semble être le plus gros compromis fait par AMD pour réduire les coûts. Voici, sur base des informations actuelles et de suppositions logiques pour Tonga, un résumé de tous les GPU de la famille GCN :

Oland : GCN 1.0, 6 CU, 1 triangle par cycle, 8 ROP, L2 256 Ko, 128 bits
Cape Verde : GCN 1.0, 10 CU, 1 triangle par cycle, 16 ROP, L2 512 Ko, 128 bits
Bonaire : GCN 1.1, 14 CU, 2 triangles par cycle, 16 ROP, L2 512 Ko, 128 bits
Pitcairn : GCN 1.0, 20 CU, 2 triangles par cycle, 32 ROP, L2 512 Ko, 256 bits
Tonga : GCN 1.1, 28 ou 32 CU, 4 triangles par cycle, 32 ROP, L2 512 ou 1024 Ko, 256 bits
Tahiti : GCN 1.0, 32 CU, 2 triangles par cycle, 32 ROP, L2 768 Ko, 384 bits
Hawaii : GCN 1.1, 44 CU, 4 triangles par cycle, 64 ROP, L2 1024 Ko, 512 bits

Et en image pour les plus gros d'entre eux (dans le cas de Tonga nous avons représenté la possibilité qu'il intègre physiquement 28 CU ou 32 CU) :


[ Bonaire ]  [ Pitcairn ]  [ Tahiti ]  [ Tonga ]  [ Hawaii ]


AMD ne devrait de toute évidence plus tarder à annoncer une ou plusieurs Radeon équipée(s) de ce nouveau GPU Tonga (R9 285 ?). Si le GPU est lancé aujourd'hui en version FirePro, c'est d'une part parce que la disponibilité de celle-ci ne sera probablement pas immédiate et d'autre part probablement parce qu'AMD préfère ne pas se précipiter et écouler calmement les stocks des GPU Tahiti / Pitcairn qui sont voués à disparaître alors que Tonga devrait survivre lors du passage à la famille Radeon 300.

Dossier : AMD Radeon R9 295X2 : 550W et watercooling

Publié le 14/04/2014 à 17:20 par Damien Triolet

Pour le dérivé bi-GPU de la Radeon R9 290X, AMD a opté pour un changement radical en passant au refroidissement liquide. De quoi éviter tout compromis sur les performances tout en maîtrisant enfin les nuisances ?

[+] Lire la suite

AMD FirePro W9100 : 2.6 Tflops DP, 16 Go

Tags : AMD; FirePro; GCN; Hawaii; OpenCL;
Publié le 07/04/2014 à 14:00 par Damien Triolet

Alors qu'AMD a décidé de monter en puissance au niveau de sa gamme de cartes graphiques professionnelles FirePro, nous y attendions bien entendu l'arrivée d'une déclinaison à base de son dernier GPU Hawaii. C'est désormais chose faite avec la FirePro W9100.


La FirePro W9100 intègre comme prévu une version complète du GPU Hawaii, dont la totalité des unités de calcul sont actives. Par rapport à la Radeon R9 290X, seule la fréquence GPU est en légère baisse de manière à contenir à 275W alors que la mémoire embarquée passe à 16 Go de GDDR5, un nouveau record pour une carte de série.

AMD avait conservé secret un détail de son GPU Hawaii très important dans le monde professionnel : son débit de calcul en double précision. Précédemment, les Radeon haut de gamme profitaient du débit maximal dont était capable le GPU, par exemple 1/4 du débit simple précision pour le GPU Tahiti, pour la Radeon HD 7970 comme pour la FirePro W9000. Avec la Radeon R9 290X, AMD nous avait expliqué que le débit en double précision avait été artificiellement limité à 1/8ème.


Nous apprenons aujourd'hui que son nouveau GPU est en fait capable d'un débit équivalent à la moitié de la simple précision, ce qui autorise un nouveau record en la matière : 2.6 Tflops en FMA 64-bit. Cette puissance de calcul associée à une prise en charge très performante des opérations logiques et sur les entiers permet à la FirePro W9100 de largement dominer la concurrence sur le plan du calcul massivement parallèle. Avec un framebuffer de 16 Go, elle pourra par ailleurs travailler sur de larges sets de données.

Au niveau logiciel, AMD met en avant un pilote OpenGL professionnel mais surtout le support d'OpenCL 1.2 et d'OpenCL 2.0, dès que celui-ci sera disponible. De son côté, Nvidia traîne des pieds face au support de ces API standardisées, préférant pousser une approche propriétaire avec CUDA. C'est ce qui permet aux Quadro de profiter d'un avantage exclusif dans les applications qui ont fait le choix de son API ou d'un module qui y fait appel tel que le moteur de rendu Iray.

Avec des équipes largement plus importantes, Nvidia essaye de proposer sur le marché professionnel des solutions de plus en plus complètes et spécifiques, maîtrisant le matériel, l'API et le middleware. De son côté, AMD doit se contenter de proposer un accélérateur le plus performant possible pour les applications qui reposent sur des technologies ouvertes et jouer sur le rapport prestation/prix.


Sur le papier la FirePro W9100 semble plutôt bien s'en tirer face à ses concurrentes qui sont les Quadro K5000 (2200€) et K6000 (6000€). Si AMD s'attaque à ces 2 cartes Nvidia, c'est parce que la position tarifaire de 3500€ (3999$) de la FirePro W9100 la situe entre celles-ci. A noter cependant qu'AMD a tendance à annoncer des prix assez agressifs sur un marché où les revendeurs ont tendance à pousser de très grosses marges, il est donc probable qu'en pratique la FirePro W9100 se négocie plutôt à 4000€ en Europe.

Rappelons qu'en Europe, AMD fait dorénavant confiance à Sapphire pour la distribution de sa gamme FirePro, tout comme Nvidia se repose sur PNY.


Top articles