Les derniers contenus liés au tag Steamroller

Filtrer avec un second tag : AMD; APU; Bobcat; HSA; Jaguar; Kabini; Kaveri; Piledriver; Temash; Trinity;

CES: AMD en dit plus sur les APU A10 Kaveri

Publié le 07/01/2014 à 04:16 par Damien Triolet


Alors que le lancement de l'APU Kaveri, qui inaugure le 28nm de GlobalFoundries, est confirmé pour mardi prochain, AMD profite du CES pour lever un coin du voile sur les deux premiers modèles desktop, les APU A10-7850K et A10-7700K. Leurs spécifications de base avaient pour rappel fuité le mois passé. Concernant ces spécifications, nous apprenons en plus aujourd'hui que la fréquence de base de l'A10-7850K est de 3.7 GHz contre 4.0 GHz pour sa fréquence turbo maximale.

AMD confirme également que le GPU intégré portera la marque Radeon R7 alors que nous aurions pu penser qu'AMD opterait par exemple pour Radeon R5 de manière à réserver Radeon R7 et R9 aux GPU dédiés.



Avec Kaveri, AMD introduit le concept de Compute Cores, qui ne manquera pas de générer de nombreuses discussions. Un Compute Core est défini par AMD comme un bloc capable d'exécuter des tâches à travers la HSA : soit un "core" CPU (la moitié d'un module) soit un "core" GPU (une compute unit incluant 4 unités vectorielles 16-way).

Si représenter de la sorte le GPU est bien plus pertinent et honnête que de faire passer chaque ligne d'une unité vectorielle pour un core (et ainsi en porter le nombre à 512), nous ne sommes pas convaincus qu'il soit très évident pour le consommateur de comprendre la qualification d'un A10-7850K en APU 12 cores (4 cores CPU + 8 cores GPU)… Nous espérons donc qu'AMD n'abuse pas de cette simplification.

Sur le plan technique, AMD avance toujours un gain maximal de 20% au niveau de l'IPC pour les cores Steamroller, insiste sur le support de la HSA qui ouvre de nouvelles possibilités, l'intégration du moteur TrueAudio et rappelle que le GPU de type GCN supporte Mantle pour une efficacité supérieure en se débarrassant du surcoût de l'API DirectX, si les développeurs acceptent de faire cet effort.

Pour les APU Kaveri desktop, le TDP variera entre 45 et 95W suivant les modèles. AMD précise que ces APU supporteront un TDP configurable, c'est-à-dire qu'il sera possible via le bios d'adapter le TDP, que ce soit pour l'overclocking ou pour réduire température et nuisances sonores.

AMD présente également quelques chiffres de performances, probablement histoire de compenser quelque peu les premiers résultats moins encourageants qui ont circulé sur le net :


Ces chiffres fournis par AMD indiquent clairement la tendance, les gains seront à chercher du côté du GPU intégré et pas vraiment du côté des cores CPU.

Kaveri en 2014, AMD confirme

Publié le 08/08/2013 à 19:53 par Marc Prieur

AMD a confirmé à VR-Zone que Kaveri ne serait finalement pas disponible avant 2014. Plus précisément, AMD indique qu'il débutera les livraisons au quatrième trimestre 2013, pour une disponibilité en magasin en tout début d'année. On peut logiquement s'attendre à une annonce lors du CES de Las Vegas début janvier. Il s'agit ici du planning pour les versions desktop au format FM2+, les versions mobiles arriveront plus tard lors du premier semestre.

Pour rappel Kaveri est le nom de code d'un nouvel APU AMD qui combinera 4 cœurs x86 issus de deux modules CMT d'architecture Steamroller, une évolution de l'actuel Piledriver détaillée ici. L'iGPU DirectX 11.1 intégrera pour sa part 512 unités de calculs GCN, le tout sera gravé en 28nm chez GlobalFoundries.

Kaveri finalement en 2014 ?

Publié le 17/07/2013 à 13:39 par Marc Prieur

Depuis quelques temps, le planning de lancement de Kaveri, la nouvelle version des APU AMD combinaison 4 cœurs x86 issus de deux modules CMT d'architecture Steamroller et un iGPU DirectX 11.1 doté de 512 unités de calculs GCN au sein d'un die 28nm, est incertain. Initialement prévu pour 2013 lorsqu'il avait fait son apparition début 2012 sur les roadmap officielles, il avait disparu d'une roadmap officieuse 2013 avant de réapparaitre sur les dernières communications officielles de la marque pour fin 2013.


Nos confrères taïwanais de DigiTimes disent tenir d'un acteur de l'industrie PC que les derniers plans d'AMD seraient de fournir des "production samples", soit les premiers exemplaires de la version finale, d'A10 et A8 Kaveri en décembre 2013. Si cette information s'avère exacte, il faudra plutôt s'attendre à un lancement début 2014, peut-être lors du CES, et une disponibilité au cours du premier trimestre.

AMD détaille sa roadmap serveur 2014

Publié le 18/06/2013 à 09:41 par Marc Prieur

AMD vient officiellement de dévoiler sa roadmap serveur pour 2014 :


Sur l'entrée de gamme et les processeurs basse consommation, les Opteron X-Series utilisant 4 cœurs Jaguar seront remplacés mi 2014 par Seattle. AMD abandonne donc le x86 sur ce segment ! Ce SoC gravé en 28nm utilisera 8 puis 16 cœurs ARM Cortex-A57 (basée sur l'architecture ARMv8) avec une fréquence d'au moins 2 GHz. AMD indique que les performances devraient être 2 à 4 fois supérieures à ses AMD Opteron X-Series avec une amélioration significative des performances par watts. Le SoC intégrera notamment un réseau 10 GbE.


Pour les processeurs mono Socket un peu plus haut de gamme les actuels AMD Opteron 3300, qui sont une déclinaison des AMD FX Vishera AM3+, seront remplacés par Berlin qui est une déclinaison de … l'APU Kaveri ! Une nouvelle plate-forme sera donc nécessaire pour Berlin qui sera décliné en version classique et en APU ou seulement CPU, avec l'iGPU désactivé. Seuls 4 cœurs Steamroller seront donc de la partie contre 8 Piledriver sur le plus gros Opteron 3300, le 3380 : AMD compte sur le HSA et l'iGPU basé sur l'architecture GCN pour offrir de meilleures performances. Berlin devrait être disponible au premier semestre 2014, Kaveri pointera-t-il malgré tout le bout de son nez en 2013 ?

Enfin sur le haut de gamme, AMD lancera au premier semestre 2014 les processeurs Warsaw. Compatibles avec les plates-formes G34 actuelles à base d'Opteron 6300, ils resteront basés sur l'architecture Piledriver et seront déclinés en versions 6 et 8 modules (12 et 16 cœurs) toujours gravés en 32nm. AMD annonce une amélioration des performances par watts, un point crucial dans le monde du serveur.

Au-delà du monde serveur on retiendra surtout de cette annonce l'abandon du x86 au profit de l'ARM sur les puces basse consommation, ainsi que l'absence de déclinaisons de l'architecture Steamroller au-dessus de Berlin, l'équivalent serveur de Kaveri. Si l'abandon des cœurs x86 Jaguar ne devrait pas pour le moment s'étendre à d'autres marchés chez AMD, le futur d'éventuels AMD FX "Steamroller" est lui de plus en plus incertain.

Steamroller en 2013 sur Opteron ?

Publié le 01/04/2013 à 12:55 par Marc Prieur / source: X-Bit Labs

Dans une présentation destinée aux investisseurs disponible ici, AMD indique sur un slide consacré aux AMD Opteron l'arrivée de l'architecture Steamroller pour 2013 :


Jusqu'alors il n'était pas question de nouveautés en 2013 côté Opteron, l'année devant être occupée par les gammes 6300, 4300 et 3300 qui ont vu le jour fin 2012 et qui sont basées sur l'architecture Piledriver.

Aucun détail n'est malheureusement communiqué et on peut se demander s'il ne s'agit pas plutôt d'une information mal présentée par l'assistant en charge du PDF. Jusqu'alors Steamroller devait effectivement débarquer fin 2013, mais uniquement sous la forme de l'APU Kaveri. Si des Opteron Steamroller sont prévus pour 2013, AMD en profitera-t-il pour lancer une nouvelle plate-forme gérant le PCI-Express 3.0 par exemple ou est-ce qu'il utilisera les plates-formes actuelles ? Quid d'une déclinaison sur la gamme AMD FX ?

L'architecture Steamroller, présentée par AMD en Août 2012 lors de la conférence Hot Chips, apporte des améliorations significatives par rapport au CMT intégré dans Bulldozer puis Piledriver. Le changement le plus important concerne la partie décodeur puisque chaque module intégrera deux décodeurs distincts ceci afin de mieux alimenter les unités d'exécutions destinées aux entiers en cas de multithread. D'autres modifications sont destinées à améliorer la performance en single thread avec des optimisations du cache d'instruction, de la prédiction de branchement, plus de registres et un meilleur scheduling.


On notera par ailleurs dans la présentation l'accent mis par AMD sur sa volonté de se diversifier au-delà des marchés traditionnels pour aller vers les puces embarquées ou semi-personnalisées (comme l'APU de la PS4). Fin 2013 AMD espère tirer 20% de ses revenus de ces marchés, contre 5% au troisième trimestre 2012. A terme AMD espère que 40 à 50% de ses ventes proviendront des serveurs haute densité (en ARM 64 bits), des puces embarquées ou semi-personnalisées ainsi que des SoC destinés aux Ultra portables et à l'ultra basse consommation.


Top articles