Les derniers contenus liés au tag ASUS

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : AMD; ASRock; GeForce; Gigabyte; Intel; LGA 1155; MSI; Nvidia; P67 Express; Sapphire;

CES: Un écran OLED 4K 21.6 pouces chez Asus !

Publié le 11/01/2018 à 02:43 par Guillaume Louel

Le stand d'Asus était l'occasion de voir quelques nouveautés originales, particulièrement du côté des écrans et du réseau. C'est aussi l'occasion pour nous de revenir sur certains produits entrevus un peu plus tôt dans la semaine. En aparté, vous aurez peut être remarqué que les cartes mères de prochaine génération (chez AMD ou Intel) ne sont pas montrées sur le salon, ou uniquement sous NDA, il faudra donc être un peu patient sur ce terrain.

Du côté des produits réseaux, Asus se lance dans la mode des routeurs "mesh" (un routeur accompagné de plusieurs modules pour étendre la portée WiFi) avec son Lyra Trio. Asus dit avoir travaillé sur la simplicité de configuration avec des applications mobiles (un critère sur lesquels les concurrents se battent déjà). Ce produit devrait être lancé au premier semestre, le prix n'étant pas encore déterminé. Ce qui est intéressant, c'est que les anciens routeurs du constructeur (certains modèles au moins) ont reçu une mise à jour pour les rendre compatibles avec ce mode mesh. Vous pouvez trouver la liste des modèles supportés en bas de cette page .

On notera que dans la même gamme, Asus montrait un routeur intégrant l'assistant Alexa d'Amazon. Ce Lyra Voice sera compatible avec les modules du kit Trio pour une utilisation mesh (ils devraient être vendus également de manière individuelle). La disponibilité de ce produit semble pour la fin de l'année. Notez qu'Asus montrait également un routeur 802.11ax avec WiFi "6 Gbps".

Nous avions mentionné un peu plus tôt qu'Asus est l'un des trois OEM qui proposera un PC portable ARM équipé du Qualcomm 835, le NovaGo. Sur ce sujet le constructeur nous a confirmé qu'il espère le lancer avant la fin du premier trimestre.

Sur le sujet des BFGD de Nvidia, nous avons pu voir le modèle 65 pouces d'Asus. Il s'agit d'un écran 4K (selon les constructeurs des dalles 4K ou 3440x1440 sont utilisées) 120 Hz HDR (1000 nits, on ne sait pas si il est conforme a la spécification DisplayHDR 1000), incluant G-Sync, optimisé pour une latente minimale, et incluant également une Shield du constructeur. Bien que cela ressemble à un téléviseur, il n'y a pas de tuner TV intégré (on pourra tout de même regarder des vidéos via divers services en ligne avec la Shield).

Techniquement la qualité de la dalle LCD choisie par Asus parait très bonne, et la latence, pour le peu que nous ayons pu tester, est effectivement basse. Les questions de prix et de disponibilité restent ouvertes cependant et risquent d'être ce qui pose problème au concept. Aucun prix n'est officiellement donné mais l'on parle officieusement de plus de 3000$. Si cela se confirme, cela limitera fortement le public potentiellement visé par ces écrans qui devront entrer en concurrence qui plus est avec le marché des TV, excessivement concurrentiel et il n'est pas certain que les améliorations techniques apportées suffisent à compenser l'écart de prix (et la versatilité des TV) pour les éventuels intéressés. Pour ce qui est de la disponibilité, nous avons entendu qu'elle se ferait au second semestre (entre cet été et la fin de l'année selon les interlocuteurs).

Pour terminer, deux écrans "portables" ont retenu notre intérêt. Le premier est un écran LCD 15.6 pouces, le ZenScreen Go. Il s'agit d'un écran 1080p portable, d'une épaisseur de 8mm et pesant 900g. Il inclut sa propre batterie 7800 mAh et se connecte en USB Type-C à ses sources. Il est livré avec une protection d'écran qui se replie pour servir de support (à l'image de ce qui existe pour les iPad).

Le second modèle était une variante ZenScreen Go. Mais pour ce PQ22UC, nous avons droit cette fois ci à un écran 4K 21.6 pouces... OLED ! Asus parle de DCI-P3 et de HDR pour l'écran qui, visuellement, était tout simplement impressionnant. Asus annonce un temps de réponse de 0.1ms. La marque insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'un prototype mais qu'il proposera bien ce produit à la vente (le prix risque, OLED oblige, d'être élevé).

Notez que la dalle est fournie par J-OLED, société qui fusionnait les initiatives OLED de Sony et Panasonic. Le communiqué de presse  de cette joint venture indique qu'ils travaillent spécifiquement à produire en volume (et réduire le coût) des dalles OLED 21.6 pouces et qu'ils auraient réalisés leur première livraison de composants prêts à la vente le mois dernier.

On ne peut qu'espérer que ce soit le cas (sur le volume et le prix), la disponibilité de ces deux écrans mobiles étant annoncée au premier semestre même si Asus était assez prudent sur la date du modèle OLED.

CES: Quatre écrans DisplayHDR en démo

Publié le 10/01/2018 à 01:51 par Guillaume Louel

Outre le pilotage de 6 écrans externes avec un Ultrabook, on pouvait voir quelques démonstrations et rappels des technologies introduites ces derniers temps par le consortium VESA. On passera rapidement sur l'Adaptative Sync et l'USB Type-C Alt-Mode pour revenir sur la certification Display HDR lancée le mois dernier.

 
 

Quatre modèles étaient présentés, un Asus PA27AC en DisplayHDR 400, un Samsung CHG70 en DisplayHDR 600, un LG 32UK950 (4K en Thunderbolt 3 en DisplayHDR 600 également) et un Philips 436M6 en DisplayHDR 1000.

A noter que cet écran Philips dispose d'une connectique USB Type-C. D'autres modèles d'écrans USB Type-C devraient être présentés, mais ils étaient en cours d'installation lors de notre passage ce matin sur le stand du consortium.

CES: Les PC Qualcomm Snapdragon 835 en approche

Publié le 09/01/2018 à 23:02 par Guillaume Louel

Un peu plus d'un an après la première annonce de Windows ARM en partenariat avec Qualcomm, on commence à voir ces machines s'approcher petit à petit.

Annoncées pour 2017 avec le Snapdragon 835, c'est plutôt courant 2018 que l'on verra débarquer ces machines, le premier semestre étant évoqué par la société, Asus visant plus probablement le premier trimestre. Côté système d'exploitation, les choses semblent s'être compliquées un peu. Une des particularités de l'annonce de Windows 10 ARM était la couche d'émulation Win32 proposée par Microsoft. Quelque chose qui avait fâché Intel qui avait montré ses muscles côté brevets.

Aujourd'hui le message n'est pas particulièrement clair car les trois modèles annoncées, le HP Envy X2, l'Asus NovaGo et le Lenovo Miix 630 (présenté aujourd'hui au CES) sont tous livrés avec Windows 10 S, la version bridée au Windows Store du système d'exploitation de Microsoft. Il s'agit peut être d'une concession effectuée vis à vis d'Intel.

La couche d'émulation Win32 est toujours présente et utilisée pour les applis Win32 du store. Il sera possible de mettre à jour cette version de Windows S ARM en Windows 10 Pro pour ne pas être limité par ces restrictions, la plupart des constructeurs ayant annoncés des programmes de mises à jour gratuits.

Le Z270 aurait pu supporter Coffee Lake selon Asus

Publié le 18/10/2017 à 16:05 par Guillaume Louel

Nos confrères de bit-tech ont interviewé Andrew Wu , product manager des cartes mères ROG chez Asus. L'interview comporte quelques informations intéressantes pour les amateurs de la marque, mais l'on aura surtout retenu ses propos sur la question de la compatibilité des derniers processeurs Intel.

Selon lui, la non compatibilité des Coffee Lake (la 8ème génération d'Intel) avec la génération précédente (les chipsets Z170 et Z270) est une décision d'Intel qui n'est pas lié à une limitation technique. Si des broches non utilisées sur le socket ("réservées" dans le jargon du constructeur) sont désormais des broches VCC, en pratique elle ne serviraient pas vraiment pour délivrer plus de puissance (qui ne semble pas vraiment nécéssaire, le TDP étant identique aux générations précédentes) mais serviraient pour du "power control", et seraient "possiblement" présentes pour préparer d'éventuels "processeurs avec un nombre de coeurs plus élevés".

L'assertion sur d'éventuels modèles ayant un plus grand nombre de coeurs est au conditionnel, il nous semblerait surprenant de voir le constructeur lancer des puces ayant un TDP plus élevé sur ce socket, que ce soit pour des raisons techniques ou marketing (canibalisation encore plus forte du "bas" de la gamme LGA2066).

Reste que comme nous le supposions lors de notre test, le bridage est artificiel, Asus expliquant que la raison pour laquelle il ne peut pas proposer cette rétrocompatibilité de lui même est que le Management Engine la bloque.

On retiendra également que selon le constructeur, un peu plus de la moitié des Coffee Lake qu'ils ont eu entre les mains pourraient atteindre les 5 GHz en overclocking. De notre côté nous avions effectivement frôlé cette fréquence avec notre échantillon pour rappel.

ASUS se lance dans le mini-ITX AM4

Tags : AM4; ASUS; B350;
Publié le 04/10/2017 à 15:30 par Marc Prieur

Le mini-ITX n'a clairement pas été le format privilégié des fabricants de cartes mères en AM4 puisqu'il aura fallu attendre cet été pour vraiment voir des modèles débarquer en boutique.

Alors que MSI n'est toujours pas de la partie, ASUS va enfin se positionner sur ce segment avec la ROG STRIX B350-I GAMING qui a été référencée par une boutique suédoise .

 
 

L'alimentation de l'AM4 semble comporter 6 phases pour le CCX et la carte se contente bien entendu de deux DIMM DDR4. 4 SATA sont de la partie ainsi que deux slots M.2. Le réseau Gigabit est pris en charge par une puce Intel I211-AT et le Wi-Fi, non détaillé, est intégré. Côté audio on retrouve sur un PCB à part placé à l'horizontale du principal un ensemble dénommé SupremeFX basé sur un Realtek ALC1220 mais qui ne propose que 3 sorties analogiques.

La carte ne dispose pas de sorties vidéos et est donc clairement orientée pour un usage avec un Ryzen et une carte graphique sur son port PCIe x16 Gen3, on dispose par ailleurs de 4 ports USB 3.0 et 2 ports 3.1 à l'arrière de la carte. Le tarif affiché chez nos amis suédois est de 199 € avec une TVA de 25%.

Top articles