Les derniers contenus liés au tag Core i7

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : Core i3; Core i5; Haswell; Intel; LGA 1150; LGA 1366; LGA 2011; Pentium; Sandy Bridge-E; X79 Express;

Brix Gaming UHD chez Gigabyte

Publié le 09/09/2016 à 12:29 par Guillaume Louel

Gigabyte vient de lancer un nouveau mini-PC dans sa gamme Brix, le Brix Gaming UHD. Nous avions déjà entrevu rapidement ce modèle au Computex.

 
 

Visuellement, il s'agit d'une tour à base carrée (11cm de côté pour 22cm de hauteur) avec un coin aplati dans lequel on retrouvera la connectique de la carte mère, à savoir deux ports USB 3.0, deux ports USB 3.1 (un Type-A et un Type-C), un connecteur Gigabit Ethernet, les prises audio et deux connecteurs pour les antennes WiFi. A gauche de ces ports, on retrouvera ceux de la carte graphique, à savoir un HDMI et trois Mini DP.

Sur son site, Gigabyte met en avant l'existence de deux modèles, un en Core i5 et l'autre en Core i7 de génération Skylake. On aura donc au choix un Core i5-6300HQ (2.3/3.2 GHz) ou un Core i7-6700HQ (2.6/3.5 GHz). Pour le reste les caractéristiques sont identiques avec une carte mère utilisant le chipset HM170 d'Intel disposant de deux slots SO-DIMM DDR4.

La conception interne est assez originale puisque la carte mère est placée en diagonale dans le boîtier tandis que la carte graphique, une GTX 950 avec 4 Go de GDDR5, est placée sur un coin du boîtier. Il s'agit d'une carte MXM placée sur un PCB custom. Ce dernier est relié par deux câbles à la carte mère pour faire passer le signal PCI Express. La carte graphique est surplombée par un radiateur biseauté.

Sur la carte mère, on retrouve deux slots M.2 2280, reliés respectivement au chispet et au CPU, ainsi qu'un slot PCIe M.2 dans lequel est placée la carte WiFi Intel 8260 (ac). On pourra aussi placer deux disques SATA 2.5 pouces, un derrière la carte graphique, et l'autre dans le coin opposé à côté du radiateur processeur.

Le refroidissement est assuré par un ventilateur unique en 92mm qui aspire l'air par le bas et le fait traverser le boîtier pour sortir par le haut.

Ce design de Gigabyte a le mérite d'être original, même si il n'est pas sans nous rappeler, au moins dans l'idée de sa carte mère en diagonale le Mac Pro.

Gigabyte annonce un prix public autour de 949 euros pour la version Core i7, sans préciser clairement la disponibilité qui devrait arriver dans les prochaines semaines.

Ajout d'Ivy Bridge dans le dossier Skylake

Publié le 28/09/2015 à 14:55 par Marc Prieur

Le dossier Skylake vient d'être mis à jour avec quelques benchmarks supplémentaires, principalement concernant Ivy Bridge. Les Core i5-3570K et Core i7-3770K sont ainsi ajoutés, alors qu'Ivy Bridge fait son entrée dans le test à fréquence égale. Nous y avons également ajouté Skylake associé à de la DDR3.


A noter que pour l'ajout d'Ivy Bridge nous avons dû changer de carte mère, la DP67BG d'Intel ne le supportant pas très bien malgré un bios à jour. Nous sommes passés sur une ASUS P8Z77-V Pro et avons refait pour cette occasion les tests des Core i5-2500K et Core i7-2600K.

Les performances de l'i5-2500K sont en légère hausse (+0.5% en applicatif et +1.1% en jeux), par contre celles de l'i7-2600K baissent (-1.9% en applicatif et -1.6% en jeu). Difficile de connaitre la cause exacte de cette baisse, mais nous avions déjà connu sur Sandy Bridge-E des baisses de performances avec les bios les plus récents...

> Intel Core i7-6700K, i5-6600K et Z170 : Skylake en test

Intel lance les Skylake desktop i7, i5, i3 et Pentium

Publié le 02/09/2015 à 11:50 par Marc Prieur

C'est finalement aujourd'hui qu'Intel annonce la quasi intégralité de sa gamme Skylake. Sur PC de bureau on trouve, en sus des Core i7-6700K et Core i5-6600K lancés il y a moins d'un mois, des Core i7 et i5 4 cœurs 65 watts et 35 watts (gamme T) qui sont cette-fois bloqués côté overclocking. Si la gamme T profite de quelques centaines de MHz supplémentaires par rapport aux Haswell, pour le reste on a droit à des fréquences et des tarifs globalement identiques.

Seul le Core i5-6400 détonne puisque désormais le 4 cœurs le moins cher (182$) n'est cadencé qu'à 2.7-3.3 GHz contre 3.2-3.4 GHz pour l'i5-4460. Un recul dommageable, on lui préférera plutôt l'i5-6500 qui est à 3.2-3.6 GHz mais 192$.

 
 

La gamme i3 à 2 cœurs et Hyperthreading, déclinée en versions 65 et 35w également, n'a pas de recul de ce type et on démarre dès 3.7 GHz avec l'i3-6100 à 117$. Sur l'i3-6300 on gagne 100 MHz, 1 Mo de cache LLC, et 100 MHz au niveau de l'iGPU pour 21$ supplémentaires. Contrairement à ce qui se passe sur Haswell on dispose semble-t-il d'un iGPU GT2 qui semble complet (24 EUs) sur le premier i3 puisqu'il garde sa dénomination HD Graphics 530. Un i3-6320, permet enfin de passer à 3.9 GHz mais il faudra débourser 149$ ce qui le rends peu intéressant.

 
 

Côté Pentium on dispose dans tous les cas de 3 Mo de cache LLC mais la fréquence passe de 3.3 GHz sur le G4400 à 3.5 GHz sur le G4500 et 3.6 GHz sur le G4520, les tarifs étant de 64, 75 et 86$. A noter que le G4400 est doté d'un HD Graphics 510, probablement un iGPU de type GT1 à 12 EUs. Cette iGPU est également présent sur les Celeron G3920 et G3900 qui se limitent à un cache LLC de 2 Mo et des fréquences de 2.9 et 2.8 GHz. Là encore de base on trouve des versions 65 watts mais il existe aussi une gamme 35 watts en T. Bonne nouvelle les Celeron et Pentium Skylake supportent le VT-d comme l'AES-NI, à l'inverse de leurs prédécesseurs, mais l'AVX reste aux abonnés absents. A noter que si les Celeron sont présent sur le document ci-dessous ils seront en fait lancés plus tard, on ne sait pas exactement à quelle date.

 
 

Ces nouveaux processeurs sont accompagnés d'autres chipsets en sus du Z170 que l'on connait déjà et qui va de pair avec les K pour l'overclocking, mais pas seulement puisqu'Intel indique que les non-K peuvent être overclockés "partiellement" sur Z170. Pour rappel sur Haswell on pouvait en fait pousser le Turbo sur 2/3/4 cœurs à la même fréquence que celui sur 1 cœurs ce qui permettait généralement de gagner 200 MHz (contre 400 MHz sur les Ivy et Sandy Bridge). Reste donc à savoir ce qu'il en est pour Skylake.

En sus des chipsets entreprise Q150 et Q170 on trouve donc les H170, B150 et H110 dans l'ordre décroissant des fonctionnalités. Le H170 perd donc l'overclocking et la possibilité d'utiliser les 16 lignes PCIe du CPU sur plusieurs ports. A son propre niveau le H170 dispose de 24 lignes en sorties contre 26 pour le Z170, il faudra donc faire le choix entre les 6 SATA 6 Gbps, les 8 USB 3.0 et les 16 lignes PCIe Gen3 (contre 6, 10 et 20) puisque cela fait un total de 30. Sur les 16 lignes PCIe on peut utiliser deux ports SATA Express x2 ou M.2 x2/x4, contre 3 sur Z170.

Le B150 descend d'un cran en fonctionnalités puisqu'on perd notamment la gestion du RAID mais aussi celle d'utiliser un SATA Express ou un M.2. Le nombre d'USB 3.0 passe à 6 et les PCIe Gen3 du chipset à 8. Enfin sur H110 les ports PCIe du chipsets ne sont plus que 6 et sont en Gen2, alors qu'on dispose de 4 USB 3.0 et de 4 SATA 6G.

On finira cette longue actualité par une information des plus importantes puisque si Intel avait décalé le lancement des K et du Z170 pour le synchroniser avec la Gamescom, cette-fois le lancement du reste de la gamme Skylake est avancé pour l'IFA. La disponibilité réelle de ces i7, i5, i3 et Pentium n'est pour sa part pas attendue avant la fin septembre ! Après le "reverse paper launch" d'août (disponibilité sans informations techniques), on a donc droit cette fois à un vrai paper launch, soit des produits annoncés qui ne seront pas disponibles avant plusieurs semaines. Mais que se passe-t-il chez le géant de Santa Clara ?

Dossier : Intel Core i7-6700K, i5-6600K et Z170 : Skylake en test

Publié le 05/08/2015 à 14:00 par Guillaume Louel et Marc Prieur

Skylake débarque au sein des i7-6700K et i5-6600K. Associés à un nouveau Socket LGA 1151 et un nouveau chipset Z170, ces processeurs vous inciterons-t-ils à changer de machine ?

[+] Lire la suite

Focus : Perfs avec 2, 4, 6 et 8 cœurs : 4 jeux à la loupe

Publié le 01/10/2014 à 16:20 par Marc Prieur

La capacité des jeux à tirer parti de nos processeurs a toujours été un sujet de débat, ce depuis l’apparition des premiers processeurs à 2 cœurs en 2005 (Athlon 64 X2 et Pentium D), voire durant la période pendant laquelle le bi-processeur était abordable (ABIT BP6 pour ceux qui s’en souviennent, en 1999).

En effet, si la course aux cœurs, qui suivait la course à la fréquence, à rapidement mené AMD comme Intel à proposer des modèles 2, 4 et même 8 cœurs...

[+] Lire la suite

Top articles