Les derniers contenus liés au tag Seagate

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : Barracuda XT; HGST; Inondations; Résultats; Samsung; SSHD; Toshiba; WD Black; WD Green; Western Digital;

Seagate Innov8, 8 To externe sans câble d'alim

Tag : Seagate;
Publié le 31/03/2016 à 08:08 par Marc Prieur

Seagate lance l'Innov8, un disque externe de 8 To qui est exclusivement alimenté par l'USB, via un câble USB Type C. Si dans sa version de base un connecteur USB-C est capable de fournir 15 watts, ce n'est toutefois pas suffisant pour un tel disque puisqu'un Desktop HDD 8 To requiert jusqu'à 24 watts au démarrage. Une fois le disque démarré la consommation est annoncée à 9 watts.

Seagate a donc implémenté une technologie dénommée Ignition Boost, il s'agit a priori de stocker l'énergie nécessaire au démarrage du disque dans un accumulateur avant son lancement. Le boitier est en aluminium et le tout pèse 1,5 Kg, contre 780g pour un Desktop HDD 8 To seul. L'Innov8 devrait être disponible en avril à un prix public de 349$ HT (370 € TTC), il sera accompagné d'un logiciel de sauvegarde et de 200 Go de stockage offert sur Microsoft OneDrive.

SSD à 10 Go /s chez Seagate

Tag : Seagate;
Publié le 09/03/2016 à 14:03 par Marc Prieur / source: Seagate

Seagate annonce avoir mis au point un SSD capable d'atteindre les 10 Go /s dont il fait la démonstration à l'OCP Summit cette semaine à San Jose. Actuellement à l'état de prototype et disponible en échantillonnage, ce SSD devrait être lancé durant l'été.


[ 1 ]  [ 2 ]  

Au format PCI Express il est interfacé sur 16 lignes, alors qu'une seconde version en x8 devrait atteindre 6,7 Go /s et 1 Millions d'IOPS. Il est a priori question de chiffres en lecture, on en saura plus quant aux performances en écritures lors du lancement. Seagate annonce que les 10 Go / sont un record, indiquant que le précédent était à 6 Go /s.

Derrière ces chiffres se cache toutefois un tour de passe-passe puisque l'infographie fournie par Seagate laisse en fait apparaitre la présence sur une carte de 4 SSD au format M.2, probablement dérivé des Nytro XF1440 / XM1440 de la marque qui atteignent chacun 2500 Mo /s et 900 Mo /s en lecture et en écriture. Un switch PCIe se charge d'interfacer les 4 SSD M.2 avec le reste du système.

Dans les fait il existe déjà des cartes permettant d'associer 4 SSD M.2, comme la HP Z Turbo Drive Quad Pro que HP associe à des Samsung SM951 pour atteindre jusqu'à 8.6 Go /s en cumulé. Associé à des Samsung 950 Pro on atteindrait même les 10 Go /s … soit le chiffre également annoncé par Seagate ! Pour le moment aucun contrôleur SSD ne gère 16 lignes PCIe, ils se limitent généralement à 4 exception faite de modèles de Microsemi (ex PMC-Sierra), ce qui explique que ce genre de montage soit nécessaire pour exploiter au maximum un port x16.

Seagate rejoint HGST avec 10 To et l'hélium

Tag : Seagate;
Publié le 13/01/2016 à 16:56 par Marc Prieur

Seagate vient d'annoncer son premier disque dur à l'hélium, le Seagate Enterprise 3.5 Capacity HDD 10 To. Pour rappel c'est HGST, désormais propriété de Western Digital, qui a le premier introduit cette technologie fin 2013 et remplace l'air par de l'hélium au sein du disque qui est donc hermétique.


Ce gaz a une densité nettement inférieure à l'air ce qui réduit les contraintes, il en résulte une consommation en baisse ainsi qu'une augmentation du nombre de plateaux pouvant être intégrés.

Comme l'Ultrastar He10 lancé en décembre, le Seagate 10 To intègre ainsi 7 plateaux mais Seagate ne détaille pas le reste des caractéristiques à ce jour.

Seagate passe à 8 To pour le grand public

Tag : Seagate;
Publié le 13/01/2016 à 11:59 par Marc Prieur

Seagate est le premier à lancer des disques durs de 8 To grand public, les Desktop HDD et NAS HDD 8 To, aux noms de codes respectifs de ST8000DM002 et ST8000VN0002.

Le Desktop HDD 8 To est doté de pas moins de 6 plateaux de 1,33 To et à l'instar des versions 5 et 6 To il fonctionne à 7200 tpm. En terme de débit Seagate annonce une pointe à 220-225 Mo/s et une moyenne à 180 Mo /s, la taille du cache étant de 256 Mo. Le temps d'accès est annoncé à 8,5ms avec en sus une latence de 4,16ms. Côté bruit Seagate annonce 28 dB en rotation et 30 dB lors d'accès et comme d'habitude Seagate indique qu'une charge supérieure à 55 To annuels peut avoir un impact sur la fiabilité. La consommation est de 7.2 watts en rotation et 9 watts en activité.


Le NAS HDD 8 To intègre lui aussi 6 plateaux mais les spécifications sont différentes selon les documents Seagate. Sur le datasheet  il est en effet question d'un débit maximal de 216 Mo /s pour 7.2-9.0 watts de consommation et 256 Mo de cache, on dirait alors qu'il s'agit d'une plate-forme commune avec le Desktop HDD, bien que les 25/26 dB annoncés en rotation/accès soient bien inférieurs. Le manuel  donne une vision tout autre puisqu'il est cette-fois question d'une latence de 5.5ms et donc d'une vitesse de rotation de 5400 tpm, avec un temps d'accès moyen de 12ms. Le débit maximal baisse logiquement à 190 Mo /s et le cache est réduit à 128 Mo alors que côté bruit on est au même niveau que dans le datasheet. La consommation baisse également, passant à 5 watts en rotation et 7,5 watts en activité.

Ce n'est malheureusement pas le communiqué de presse qui sera d'une grande aide pour trancher puisqu'il se contente d'indiquer que le NAS HDD est indiqué pour une utilisation dans des NAS 1 à 8 baies, qu'il est garanti 3 ans et que sa charge annuelle est cette-fois de 180 To par an. Nous avons contacté Seagate à ce sujet et ne manquerons pas de mettre à jour cette actualité si nous obtenons des éclaircissements.

Record de densité chez Seagate

Tags : Seagate; SMR;
Publié le 01/09/2015 à 17:29 par Guillaume Louel

La marque de disques durs Seagate vient d'annoncer trois nouveaux modèles de disques 8 To qui viennent s'ajouter à un premier modèle annoncé en fin d'année dernière. A l'époque, ce disque se distinguait par son utilisation du SMR (Shingled Magnetic Recording), une technologie ou les pistes se chevauchent les unes les autres, entrainant une amplification en écriture qui peut être importante. C'est pour cela que ce premier modèle de 8 To faisait partie de la gamme dédiée à l'archivage (stockage « froid ») du constructeur.


Un des trois modèles 8 To lancés aujourd'hui, le « Kinetic », utilise lui aussi le SMR. Cette gamme de Seagate est pour rappel très originale. Elle propose une interface Gigabit Ethernet (via un connecteur SAS modifié) et s'accède via une API « objet » open source (stockage type « key-value »)  pour que les applications parlent directement aux disques, passant au-delà des interfaces de stockages traditionnelles. Des disques « applicatifs » très spécifiques dédiés aux data center et dont un effort de standardisation est mené par la Linux Foundation.


C'est cependant les modèles Entreprise et Entreprise NAS qui sont les plus intéressants côté densité. Il s'agit dans les deux cas de disques 7200 tours/minutes « classiques », c'est-à-dire qui n'utilisent pas le SMR. Toutes les caractéristiques techniques ne sont pas encore disponibles sur le site du constructeur, mais l'on aura noté que la densité annoncée est de 1334 Gbit/pouce^2 ce qui nous donne théoriquement des plateaux de plus de 2 To ! On ne sait cependant pas encore le nombre de plateaux exact utilisé par Seagate pour ces modèles. Des versions SATA et SAS sont annoncées, avec des déclinaisons 4K et 512E. Côté performances, le constructeur parle d'un débit maximal soutenu de 237 Mo/s. On notera que ces disques sont équipés de 256 Mo de mémoire cache, le double des modèles précédents.

On notera qu'en simultané, Seagate a annoncé là aussi une densité record pour les disques 2.5 pouces avec des plateaux de 1 To ! Cela permet à Seagate d'évoquer un hypothétique disque de 2 To avec deux plateaux seulement, en 7mm d'épaisseur. Peu de détails sont disponibles sur ce qui a permis cette augmentation de densité (qui est équivalente à celle des modèles 8 To), même si l'on retrouve dans les communiqués de presse du constructeur  des mentions à des améliorations au niveau de l'intégration des têtes et du reste du sous-système d'écriture.


Top articles