Les derniers contenus liés au tag Seagate

Afficher sous forme de : Titre | Flux Filtrer avec un second tag : Barracuda XT; HGST; Inondations; Résultats; Samsung; SSHD; Toshiba; WD Black; WD Green; Western Digital;

Samsung 1er du SSD avec 1/3 du marché

Publié le 21/04/2015 à 19:13 par Marc Prieur

Selon les estimations du cabinet IHS publiées par ZD Net, Samsung est resté de loin le numéro un du SSD en 2014 avec 34% du marché mondial. Il est suivi par Intel et Sandisk qui se partagent chacun 17%, puis de Micron à 8%, Toshiba à 7%, Lite-On à 6%, WDC à 5%, Kingston à 3% et Seagate et SK Hynix à 1% chacun.


Nous ne disposons pas des estimations d'IHS pour les années précédentes, mais selon un autre institut (Gartner) le géant coréen était à 28,5% en 2013 contre 23,2% en 2012. Intel serait également en progression si un compare ces données après une baisse de 14,7% en 2012 à 13,1% en 2013 alors que Sandisk poursuit une croissance forte puisqu'il était à 5% en 2012 et 11,7% en 2013. Micron était pour sa part à 3,3% en 2012 et 6,9% en 2013, contre 9,2% et 5,6% pour Toshiba.

Accord Seagate / Micron sur les SSD SAS et l'appro

Tags : Micron; Seagate;
Publié le 13/02/2015 à 15:07 par Marc Prieur

Seagate et Micron viennent d'annoncer un accord stratégique visant d'une part à collaborer sur de nouveaux SSD SAS et d'autre part à sécuriser l'approvisionnement en Flash de Seagate auprès de Micron. L'accord porte sur plusieurs années, mais aucun autre détail n'est donné.


Ce type de partenariat n'est pas une nouveauté en soit, puisque Hitachi GST et Intel avaient annoncé leur collaboration pour les SSD professionnels dès 2008 alors que Seagate, déjà lui, s'était associé à Samsung en 2010 afin de développer un contrôleur.

A l'instar de Western Digital, Seagate essaie de se positionner tant bien que mal sur le marché du SSD, notamment au travers d'investissements et de rachats. En 2013 Seagate a ainsi investit dans eASIC, un développeur de contrôleurs, avant de racheter SandForce en 2014. Il manque néanmoins à ces deux géants du disque dur la production de la Flash pour vraiment peser sur ce marché.

Nouveaux taux de panne HDD BackBlaze

Publié le 23/01/2015 à 15:56 par Marc Prieur

Comme l'an passé, BackBlaze publie les taux de panne annualisés obtenu sur les disques durs qu'il a en production. Ce sont cette fois pas loin de 40 000 disques qui sont utilisés dans leurs unités de stockage.


Avant toute chose, il faut noter que les disques qui sont utilisés dans des unités de stockage très denses, la photo parle d'elle-même, avec un niveau de vibration lié aux disques assez élevé pour lesquels les disques durs grands publics ne sont pas prévus. Voici les données publiées par la société, classées par l'âge moyen du disque :


Les chiffres des Seagate 7200.11 1.5 To ne sont pas brillant avec 23,5% de panne, ce qui ne peut même pas être complètement mis sur leur vieil âge puisque l'an passé ils étaient à 25,4%. Ce n'est toutefois rien par rapport au Barracuda 7200.14 3 To qui atteignent un taux catastrophique de 43,1%, contre 9,8% l'an passé ! Des chiffres inquiétant, même si il faut rappeler que l'utilisation est loin d'être classique et qu'on ne peut donc pas forcément extrapoler ces chiffres pour d'autres usages.

A contrario les Seagate Desktop HDD.15 4 To affichent un taux de 2,6% bien plus correct sur leur première année de fonctionnement, avec un échantillon très large qui permet d'avoir un intervalle de confiance réduit.

On reste quand même au-dessus des Megascale de HGST, qui sont à 0.5 et 1.4% selon la version, qui sont il faut le noter des disques prévus pour ce type d'usage (24x7 et environnement multi disque). Par le passé, BackBlaze a toutefois toujours obtenu de bons résultats chez HGST sur des disques grand public.

Western n'est que peu représenté, en raison de prix d'achat plus élevés. On note tout de même que sur les WD Red 3 To le taux n'est pas très bon avec 6,9%. Il est meilleur sur les 4 To mais l'échantillon est faible, on ne peut pas en conclure grand-chose, alors que les 6 To viennent tout juste d'être mis en production.

Seagate Seven, disque externe de 7mm d'épaisseur

Tag : Seagate;
Publié le 06/01/2015 à 10:38 par Marc Prieur

Seagate vient d'ajouter à sa gamme le Seven, qui est avec 7mm d'épaisseur le disque dur externe le plus fin. Il mesure exactement 122.5x7x82mm pour 90 grammes et une capacité de 500 Go, il est donc un peu plus grand qu'un disque 2.5", le Laptop Ultrathin 500 Go mesurant 100.35x5x69.85mm par exemple.


Utilisant une interface USB 3.0, le Seven fait appel à une coque qui n'est pas sans rappeler le design d'un disque dur interne. La garantie est de 3 ans mais Seagate ne donne aucune information pour ce qui est des performances. Le Laptop Ultrathin offre des débits de 110 Mo /s en début de piste et 50 Mo /s en fin de piste, pour une moyenne à 85 Mo /s, il est probable que les performances soient similaires.

Le Seagate Seven débarquera d'ici à la fin janvier au prix public de 100$ HT.

Seagate Archive HDD, 8 To abordables grâce au SMR

Tags : Seagate; SMR;
Publié le 06/12/2014 à 18:24 par Marc Prieur

Cela fait longtemps que Seagate parle de disques d'une capacité de 8 To, puisqu'il avait déjà annoncé en juillet qu'il livrait des prototypes à ses principaux clients puis en août que les versions finales étaient vendus à des clients privilégiés en attendant une disponibilité plus large au quatrième trimestre 2014.


On en sait désormais plus sur ces disques, les Archive HDD, puisqu'ils ont fait leur apparition sur le site de Seagate. Déclinés en versions 5, 6 et 8 To, avec ou sans chiffrement des données, ces disques sont destinées à l'archivage et font appel à la technologie SMR. Pour rappel, avec le SMR les pistes se chevauchent ce qui entraîne une amplification en écriture qui peu être importante comme nous l'avions évoqué, d'où l'utilisation de ces disques afin de stocker des données "froides".

La version 8 To intègre 6 plateaux affichant chacun une capacité de 1,33 To, une densité accrue qui permet d'atteindre 190 Mo /s en débit soutenu en début de disque et 150 Mo /s en moyenne malgré une vitesse de rotation qui est probablement de 5900 tpm. Bizarrement la version 6 To est également annoncée comme disposant de 6 plateaux, alors que 5 auraient été plus logique. En 5 To Seagate utilise 4 plateaux de 1,25 To chacun. Les débits baissent logiquement un peu, ils sont à 146 et 180 Mo /s. Si le débit moyen est indiqué comme étant valide en lecture comme en écriture il sera, du fait du SMR, bien moindre en cas de réécriture mais Seagate ne donne aucun détail à ce sujet alors qu'il s'agit d'un point essentiel.


La consommation des disques en rotation est de 3.5w pour le 5 To et 5w pour les 6 et 8 To. On notera que la garantie est de 3 ans, pour un MTBF annoncé à seulement 800 000 heures. Si les Seagate Archive HDD sont annoncés comme prévus pour une utilisation 24x7 comme les autres disques professionnels, les erreurs de lectures irrécupérables par bit lu sont 10 fois supérieures (1 pour 10^14, comme les disques grand public) et le nombre de chargement/déchargement des têtes de lecture deux fois moindre (300 000, là encore comme un disque classique).

Comme à son habitude Seagate donne une limite de volume de transfert annuel à ne pas dépasser pour ne pas impacter le MTBF, elle est ici de 180 To contre 550 To pour un Enterprise Capacity et 55 To pour un Desktop HDD. C'est bien entendu du côté du prix que les Archive HDD devront jouer pour tirer leur épingle du jeu, de ce côté les revendeurs outre-rhin commencent à référencer le 8 To (ST8000AS0002) à 250-280 €.


Top articles