Inondations, quel impact sur les disques durs ?

Publié le 21/10/2011 à 10:07 par
Envoyer Imprimer

Les inondations dramatiques en Thaïlande, qui ont déjà fait près de 320 morts, devraient avoir un impact non négligeable sur l'industrie micro-informatique. Avec environ 40% de la production mondiale, la Thaïlande est en effet la clé de voute de l'industrie du disque dur, avec par exemple 60% de la production du n°1 mondial Western Digital.

Alors qu'il a livré près de 57,8 millions de disques livrés au trimestre précédent, soit 32,6% de parts de marchés, Western ne devrait pas être en mesure de fournir plus de 22 à 26 millions de disques durs pour le trimestre en cours. Malgré l'arrêt des usines depuis le début de la semaine passée afin de protéger le personnel et mettre à l'abri les équipements, les deux usines de Bang Pa-in et Navanakorn ont tout de même été inondées avec une partie des équipements. Western Digital estime que ses capacités de production, et probablement celle de ces sous-traitants, devraient être affectées significativement pour plusieurs trimestres.


Christophe Archambault/AFP/Getty Images

N°2 du disque dur avec 28,6% du marché au trimestre précédent, Seagate devrait être moins affecté par ces inondations puisqu'il a annoncé hier que ces usines thaïlandaises étaient opérationnelles et accessibles pour ses employés. Ce n'est toutefois pas le cas de tous les fabricants de composants pour les disques durs tels que Nidec Corp pour les moteurs ou Hutchinson Technology pour les suspensions. Du coup si Seagate avait pu livrer 50,7 millions de disques au trimestre précédent, le constructeur vise actuellement 40 à 50 millions d'unités pour le trimestre en cours.

Hitachi et Toshiba, respectivement n°3 et 4 du HDD avec 16 et 10% de parts de marché environ, devraient également être touchés plus ou moins durement par les inondations. Ils ont moins communiqué sur le sujet et on sait seulement que Toshiba, dont 50% de la production est thaïlandaise, a stoppé actuellement la production dans 9 usines dont certaines étaient dédiées aux disques durs. La situation reste inconnue pour Samsung, mais même si la production est exclusivement située en Corée du sud il sera a minima touché par les difficultés d'approvisionnement sur les composants.

Cette situation devrait entrainer des difficultés d'approvisionnement et une hausse des prix sur le marché du disque dur pour les mois à venir, l'ampleur et la durée exacte des perturbations étant encore difficile à évaluer. D'autres secteurs de l'électronique sont également touchés, comme c'est le cas pour les appareils photos chez Sony et Nikon et les imprimantes pour Canon. Il va sans dire que ces perturbations sont à relativiser et restent accessoires par rapport au drame humain entrainé par un tel cataclysme.

Vos réactions

Top articles