Actualités mémoires

Western demande un arbitrage face à Toshiba

Publié le 15/05/2017 à 17:40 par
Imprimer

Western Digital vient d'annoncer que plusieurs de ses filiales SanDisk venaient de demander l'arbitrage de la chambre internationale dans un litige l'opposant à Toshiba. Depuis quelques mois Toshiba cherche en effet à revendre tout ou partie de son activité mémoire suite à ses déboires financiers du côté du nucléaire américain qui ont entraîné une perte nette de 8,6 milliards d'euros pour le dernier exercice fiscal.

Avant d'initier la vente qu'il souhaite consentir au plus offrant, Toshiba a transféré les parts de ces filiales côté mémoire au sein d'une nouvelle entité, Toshiba Memory. Seul problème du côté de la flash Toshiba n'est pas seul mais collabore depuis 17 ans avec SanDisk au travers de joint-ventures. Selon le groupe WD, l'accord de joint-venture n'autorise pas le transfert des parts, ni bien sur leur revente, sans le consentement de SanDisk.

D'un côté ou de l'autre, c'est la survie de ces deux entreprises qui se joue. Toshiba a besoin de se renflouer rapidement, alors que Western Digital qui a racheté SanDisk à bon compte en 2015 ne peut se permettre de ne plus avoir un pied côté flash.

Standards DDR5 et NVDIMM-P pour 2018

Tags : DDR5; NVDIMM;
Publié le 03/04/2017 à 14:07 par
Imprimer

L'organisme de normalisation JEDEC se fend d'un communiqué de presse afin d'indiquer qu'il avançait sur le développement des standards DDR5 et NVDIMM-P, dont la publication est prévue pour 2018.

La DDR5 est censée apporter une bande passante et une densité doublée par rapport la DDR4. L'an passé, Micron avait indiqué prévoir un échantillonnage de la DDR5 en 2018 pour une production en 2019.

La NVDIMM-P est pour sa part un nouveau standard visant à coupler de la DRAM et NAND directement accessibles par le système sur une même barrette. Elle fait suite à la NVDIMM-N qui consiste pour rappel en une barrette de DRAM qui à l'aide d'une batterie voit son contenu sauvegardé en NAND et à la NVDIMM-F qui ne propose cette-fois que de la NAND accessible au système.

Corsair Vengeance RGB, DDR4 arc-en-ciel

Tag : Corsair;
Publié le 21/03/2017 à 21:51 par
Imprimer

Si vous n'êtes pas au courant, la mode est aux arcs-en-ciel dans les PC. Après les claviers, les ventilateurs ou les cartes graphiques, les mémoires en sont les nouvelles victimes et après les G.Skill TridentZ RGB  c'est au tour de de Corsair de lancer des barrettes RGB personnalisables sans câble dédié.

 
 

L'éclairage des Vengeance RGB est donc pilotable par le logiciel Corsair et peut être par exemple lié à certaines température système, il est également compatible avec le logiciel RGB Fusion App de Gigabyte et Corsair indique que d'autres le seront bientôt également.

Du côté des spécifications plus techniques, les barrettes sont de 8 Go et sont déclinées en versions DDR4-2666 16-18-18-35 à 1.2v ou DDR4-3000 15-17-17-35 à 1.35v. Des kits 2x8 et 4x8 Go sont annoncés, on trouve même en DDR4-2666 un kit 8x8 Go. Les tarifs ne sont pas encore dévoilés.

Kits G.Skill DDR4-3200/3466 validés sur Ryzen

Tags : DDR4; Ryzen;
Publié le 03/03/2017 à 14:36 par
Imprimer

Nous vous l'indiquions dans le test du Ryzen, son support officiel côté DDR4 semble en cours de finalisation puisque si à un moment il était question en double canal de DDR4-1866/2133 ou DDR4-2133/2400 selon que les barrettes soient single ou dual rank, la dernière mise à jour du microcode a amélioré les choses.

G.Skill est le premier à lancer des kits spécifiquement validés sur Ryzen, les gammes FORTIS et Flare X. Au coeur de la gamme on retrouve des vitesses plutôt mesurées, DDR4-2133 ou DDR4-2400, déclinées avec des latences respectives de 15-15-15-35 et 15-15-15-39 ou 16-16-16-39. Les barrettes font 8 ou 16 Go, et peuvent être associées par 4.

La gamme Flare X va plus loin avec des kits 1.35v fonctionnant en DDR4-3200 14-14-14-34 ou DDR4-3466 16-16-16-36. Ils sont disponibles en versions 2x8 Go, 4x8 Go et même 4x16 Go uniquement en DDR4-3200. La validation est effectuée sur une carte mère ASUS ROG Crosshair VI Hero, il n'est pas dit que toutes les cartes mères Ryzen soient capables de supporter une telle fréquence mémoire et sur les screenshot on peut voir que G.Skill utilise un overclocking du bus (chose normalement nécessaire seulement au-delà de la DDR4-3200). Attention, l'arrivée de tels kits ne veut pas dire que les autres, précédemment validés sur plate-forme Intel, ne fonctionneront pas non plus à haute fréquence sur Ryzen, ce n'est par contre pas garanti.


[ 64 Go en DDR4-3200 ]  [ 16 Go en DDR4-3466 ]  

La hausse de la mémoire marque une pause

Tags : DDR3; DDR4;
Publié le 14/02/2017 à 11:15 par / source: DRAMeXchange
Imprimer

Les prix de la DRAM auraient-ils atteint un plafond ? Difficile à dire mais après une hausse continue depuis cette fin d'été ayant entraîné un doublement des tarifs, ces derniers n'augmentent plus depuis une semaine.

Auparavant la tendance s'était poursuivie depuis notre point il y'a un peu plus d'un mois avec environ 10% de hausse ayant mené les prix des puces 1 Go DDR4-2133, 512 Mo DDR4-2133 et DDR3-1600 à 6,93$, 3,44$ et 3,11$.

Reste donc maintenant à savoir s'il ne s'agit que d'une pause ou si les prix vont repartir à la hausse… voire à la baisse !

Top articles