AMD Ryzen 7 1800X en test, le retour d'AMD ?

Tags : AM4; AMD; Ryzen; Zen;
Publié le 02/03/2017 (Mise à jour le 12/03/2017) par
Imprimer

Poursuivons maintenant avec les logiciels d'encodage vidéo.

x264 r2744

Nous encodons un extrait de Blu-Ray (1080p) d'une minute environ ayant un débit moyen de 23 Mbps. La version de x264 (64 bits) utilisée est compilée par komisar  avec GCC 4.9.2.

Nous utilisons le preset slower sur un encodage mode CRF (facteur 20) avec les optimisations ssim et psnr activées. Une version récente de FFmpeg officie comme serveur d'image.

Les options exactes utilisées sont :

--preset slower --tune grain --crf 20 --ssim --psnr


Si l'architecture Zen brille dans un bench, c'est définitivement dans x264. Cette version qui ne dispose pas encore d'optimisations spécifiques pour Ryzen permet au 1800X d'être 9% plus performant que le 6900K d'Intel, tutoyant même le trop cher Core i7-6950X. Le Core Parking n'a pas d'impact ici.

x265 2.1 (18/12)

Nous encodons le même extrait de Blu-Ray avec une version de x265 (64 bits) cross-compilée avec MinGW .

Nous utilisons le preset slower sur un encodage en mode CRF (facteur 16) en activant des optimisations psychovisuelles.

Les options utilisées sont :

--crf 16 --preset slower --me hex --no-rect --no-amp --rd 4 --aq-mode 2 --aq-strength 0.5 --psy-rd 1.0 --psy-rdoq 0.1 --bframes 3 --min-keyint 1 --ipratio 1.1 --pbratio 1.1 --ssim --psnr


Sous x265, l'écart se renverse, le 6900K reprenant l'avantage de 6% par rapport au 1800X (2.5% avec le Core Parking désactivé), qui reste tout de même devant le 5960X d'Intel. A noter qu'avec notre source 1080p, x265 n'exploite de base pas pleinement les processeurs 8 et 10 coeurs.

Vos réactions

Top articles