Nvidia GeForce GTX 670 en test

Publié le 10/05/2012 par
Envoyer Imprimer
Notez que pour toutes les performances théoriques, les GeForce GTX 680 et 670 tournaient à leur fréquence GPU maximale respective, à savoir 1110 MHz pour la première et 1084 MHz pour la seconde.

Performances texturing
Nous avons mesuré les performances lors de l'accès à des textures de différents formats en filtrage bilinéaire : en 32 bits classique (8x INT8), en 64 bits "HDR" (4x FP16), en 128 bits (4x FP32), en profondeur de 32 bits (D32F) et en 32 bits RGB9E5, un format HDR introduit par DirectX 10 qui permet de stocker des textures HDR en 32 bits avec quelques compromis.


Les GeForce GTX sont capables de filtrer les textures FP16 à pleine vitesse contrairement aux Radeon qui compensaient jusqu'ici par une puissance de filtrage tellement supérieure, que même si elles doivent filtrer les textures FP16 à demi-vitesse, elles affichaient des débits proches des GeForce. Ce n'est plus le cas avec les GeForce GTX 600 qui prennent une avance considérable sur ce point.

Cependant, alors que la GeForce GTX 680 profite dans notre test de GPU Boost pour tourner à 1110 MHz et afficher un débit théorique de 142 Gtexels/s, elle a du mal en pratique à atteindre cette valeur et affiche un débit près de 25% inférieur. C'est également le cas pour la GeForce GTX 670 mais dans une moindre mesure puisqu'elle n'est qu'à 16% de son débit théorique maximal.

Notez que nous devons augmenter la limite de consommation Powertune des Radeon HD 6900 ainsi que des Radeon HD 7700 et 7800 au maximum sans quoi les fréquences se réduisent dans ce test. De base, ces Radeon sont donc incapables de profiter pleinement de toute leur puissance de texturing ! Ce n'est pas le cas pour les Radeon HD 7900. Nous avons éclairci la part des performances qui ne peut ainsi être obtenue qu'en modifiant la limite PowerTune.


Fillrate
Nous avons mesuré le fillrate sans et puis avec blending, et ce avec différents formats de données :



Au niveau du fillrate, les GeForce GTX 600 et le GPU GK104 sont enfin capables de transférer les formats FP10/11 et RGB9E5 à pleine vitesse vers les ROP, bien que le blending de ces formats se fasse toujours à demi vitesse. Si les GeForce et les Radeon sont capables de traiter le FP32 simple canal à pleine vitesse sans blending, seules ces dernières conservent ce débit avec blending. Elles sont par ailleurs nettement plus rapides en FP32 quadruple canal (HDR 128 bits).

Bien que les Radeon 7800 disposent du même nombre de ROP que les Radeon HD 7900, leur bande passante mémoire inférieure ne leur permet pas de maximiser leur utilisation avec blending ainsi qu'en FP16 et FP32 sans blending.
Vos réactions

Top articles