Comparatif : les Radeon HD 7970 et 7950 d'Asus, HIS, MSI, PowerColor, Sapphire et XFX

Publié le 14/02/2012 (Mise à jour le 26/10/2012) par
Envoyer Imprimer
Asus HD 7970 DirectCU II TOP
Avec la Radeon HD 7970 DirectCU II, Asus propose une première Radeon HD 7970 entièrement personnalisée, du PCB au système de refroidissement. Elle est disponible en version classique, aux fréquences de référence, ainsi qu'en version TOP, overclockée à 1 GHz pour le GPU et 1.4 GHz pour la mémoire :

Asus Radeon HD 7970 3 Go DirectCU II : de 410,37 à 410,37 €
Asus Radeon HD 7970 3 Go DirectCU II TOP : de

Asus nous a fourni une version TOP de la carte.


La carte





Comme d'habitude, le système DirectCU II impose un aspect massif à la carte avec son format triple slot. Si la carte fait la même longueur qu'une Radeon HD 7970 de référence (le PCB est un peu plus long mais le système de refroidissement n'en dépasse pas), soit 27.5cm, elle est par contre plus haute de 2.5cm, ce qui est lié au système de refroidissement (le PCB n'est plus haut que de 1cm).

La base du système DirectCU II est parcourue par 6 caloducs de 6mm que se partagent ensuite les 2 imposants radiateurs d'une manière asymétrique : 4 pour l'un et 2 + la base pour l'autre. Une double ossature métallique assure la rigidité de l'ensemble, l'une faisant office de support aux 2 imposants ventilateurs de 10cm et l'autre étant en contact avec les modules mémoire et les composants sensibles de l'étage d'alimentation, au niveau desquels il dispose d'un petit radiateur. Un carter métallique referme le tout et se charge de canaliser les flux d'air vers les radiateurs.

Enfin, une plaque métallique perforée est placée à l'arrière de la carte mais n'est pas en contact avec le PCB ni avec d'autres composants. Sa présence n'est donc pas liée au refroidissement mais plutôt à l'aspect esthétique ainsi qu'à la protection de l'arrière du PCB. L'ensemble est très bien fini et inspire confiance au niveau de sa robustesse.

Asus a revu la connectique de référence pour proposer 2 sorties DVI ainsi que 4 sorties DisplayPort. Leur utilisation souffre cependant d'une limitation, la seconde sortie DVI ainsi que la quatrième sortie DisplayPort partageant certaines ressources, sans que nous ne sachions pourquoi puisqu'en principe il n'y a pas de limitation au niveau du GPU. Le petit switch pour passer d'un bios à l'autre est ici utilisé pour configurer ces 2 sorties : soit le dernier DisplayPort est désactivé, soit la seconde sortie DVI est limitée au single link (1920x1200 60 Hz). Notez cependant que notre exemplaire de test, ainsi qu'un second, ont refusé tout affichage sur notre écran 30", quelle que soit la position du switch : écran corrompu dès le bios sur la seconde sortie DVI et écran noir une fois le pilote chargé sur les deux sorties DVI. Nous sommes donc passés par un adaptateur dual-link actif. Un bug qui devrait être corrigé sur les exemplaires du commerce.


Contrairement à sa Radeon HD 7950 DirectCU II, Asus a développé pour la Radeon HD 7970 DirectCU II un PCB totalement personnalisé et amélioré à plusieurs niveaux. L'étage d'alimentation en profite bien entendu et passe à 10 phases dédiées au GPU. Deux connecteurs PCI Express 8 broches sont nécessaires pour alimenter cet étage d'alimentation.


Asus a par ailleurs intégré le système VGA HotWire qui permet aux utilisateurs avancés de connecter la Radeon HD 7970 DirectCU II à une carte-mère ROG pour pouvoir lire et modifier les tensions GPU, mémoire et PLL directement depuis celle-ci.


Le bundle

Asus livre sa carte avec un petit manuel, un CD qui contient les pilotes, un adaptateur DVI vers HDMI, un pont CrossFireX, un convertisseur d'alimentation 2x 6 broches vers 8 broches et un petit radiateur à placer sur l'étage d'alimentation lors de l'utilisation d'un système de refroidissement alternatif.

Au niveau logiciel, Asus fourni GPU Tweak, basé sur Rivatuner et GPU-Z. Très complet, il permet de modifier les fréquences et les tensions (sur les cartes Asus uniquement), propose un monitoring et la mise à jour du bios.

La carte est garantie 2 ans.


Overclocking, undervolting et consommation
Voici les différentes configurations que nous avons pu obtenir avec la Radeon HD 7970 DirectCU II (fréquence GPU / fréquence mémoire @ tension GPU) :

1000 / 1400 MHz @ 1.050V : 163W
1000 / 1400 MHz @ 1.174V : 208W (par défaut)
1150 / 1775 MHz @ 1.174V : 237W
1175 / 1775 MHz @ 1.200V
1200 / 1775 MHz @ 1.225V

Notez que les deux dernières fréquences étaient stables sur table de bench, mais pas dans notre boîtier fermé. Les mesures de consommation, de températures et de nuisances sonores ont donc été effectuées à 1150 MHz.

Lorsque nous augmentons la tension GPU, les ventilateurs semblent accélérer trop lentement et ainsi se laisser prendre au piège des courants de fuites qui augmentent avec la température. Le temps que les ventilateurs accélèrent d'un cran, la consommation a déjà augmenté, suivie de la température, et ainsi de suite. Le système de refroidissement accélère sans cesse jusqu'à 100% par petite dose mais sans jamais rattraper le GPU dont la température n'en finit pas de grimper jusqu'à atteindre 100 °C et causer un plantage. Par contre, si nous fixons manuellement la vitesse des ventilateurs, par exemple à 90%, la température GPU reste maîtrisée et l'overclocking est parfaitement stable.


Thermographie infrarouge

[ Au repos ]  [ En charge ]  [ Overclocking ]


[ Au repos ]  [ En charge ]

La Radeon HD 7970 DirectCU II est très bien refroidie, autant au repos qu'en charge ou overclockée… tout du moins sans modification de la tension GPU.


Relevés des températures et du bruit

Le GPU est mieux refroidi que sur la carte de référence, malgré l'overclocking d'usine, et ce avec un niveau sonore nettement plus faible en charge. Le système de refroidissement DirectCU II est également encore plus discret que le système de référence au repos.

Notez les équivalences en % de la vitesse des ventilateurs :
10% : 1080 RPM
41% : 2130 RPM
47% : 2350 RPM
100% : 3265 RPM


Notre avis
La Radeon HD 7970 DirectCU II d'Asus, qu'elle soit ou pas en version TOP, overclockée d'usine, fait mieux que la carte de référence sur le plan du refroidissement avec un niveau sonore bien plus faible en charge. La finition est comme d'habitude de premier ordre pour les modèles DirectCU II, mais en contrepartie, l'encombrement est important et la facture plutôt salée.

Avec une carte entièrement personnalisée, Asus en a profité pour revoir la connectique et pouvoir proposer directement, sans hub DisplayPort, jusqu'à 6 sorties vidéo, contre 4 sur les dérivés du modèle de référence.

Nous aurions cependant aimé qu'Asus travaille un petit peu plus la calibration de son système de refroidissement pour mieux s'accommoder des gros overclockings. Dans le cas où cela impacterait les nuisances sonores lors d'une utilisation classique de la carte, nous comprenons bien entendu le choix du fabricant, mais il serait alors intéressant de proposer un bios alternatif pour les amateurs d'overclocking.
Vos réactions

Top articles