OCZ Octane 512 Go et Indilinx Everest contre Crucial M4 512 Go

Publié le 10/01/2012 par
Envoyer Imprimer
3 ans après le lancement de l'OCZ Vertex, OCZ et Indilinx lancent une nouvelle génération de SSD, les OCZ Octane. Si à l'époque les deux entreprises étaient partenaires, elles ne font qu'une depuis le rachat d'Indilinx par OCZ l'an passé. De simple intégrateur, OCZ a donc profité de l'année 2011 pour changer de dimension et devenir une entreprise capable de mettre au point un SSD de A à Z, l'Octane étant le premier d'une longue lignée.

Un nouveau contrôleur
L'OCZ Octane embarque un nouveau contrôleur Indilinx SATA 6G, l'Everest. Si plusieurs fabricants tels que Marvell ou SandForce proposent depuis longtemps une telle puce, celle d'Indilinx aura connu de nombreux retard. En 2009, Indilinx était avec son Barefoot un précurseur pour ce qui est des SSD MLC haute performance et son successeur SATA 6G, le Jet Stream, devait initialement faire son apparition en 2010 avant d'être repoussé. Il aura finalement fallu attendre la fin d'année passée pour voir débarquer l'Everest.


Les spécifications de l'Everest font état d'un haut niveau de performances :

- 520 Mo /s en lecture séquentielle
- 410 Mo /s en écriture séquentielle
- 30K IOPS en lecture aléatoire 4 Ko
- 22K IOPS en écriture aléatoire 4 Ko

Le contrôleur est composé d'un CPU double cœur de type ARM dont la fréquence peut atteindre 275 MHz intégrant 196 Ko de SRAM (128 Ko pour le firmware, 64 Ko pour les données). Il est capable de gérer un cache DRAM pouvant atteindre 512 Mo fonctionnant à 400 MHz en DDR2/DDR3 et peut adresser jusqu'à 1 To de Flash sur 8 canaux. Cette mémoire Flash peut être MLC ou SLC, avec un bus asynchrone, ONFI ou Toggle Mode. Le TRIM est bien entendu supporté tout comme la gestion de l'usure et une correction d'erreur BCH ECC sur 70 bit par secteur.
La gamme OCZ Octane
OCZ va proposer plusieurs SSD basés sur l'Indilinx Everest, avec du plus rapide au moins rapide :

- OCZ Octane : SATA 6G, mémoire MLC synchrone
- OCZ Petrol : SATA 6G, mémoire MLC asynchrone
- OCZ Octane-S2 : SATA 3G, mémoire MLC asynchrone


Si la capacité du SSD n'a pas d'impact sur les performances en lecture sur la gamme Octane, exception faite de la version 1 To, l'écriture est pour sa part très fortement liée à la capacité. Ce n'est pas une nouveauté en soit et on retrouve un tel comportement sur la plupart des contrôleurs, si ce n'est que sur certains SSD à base de Marvell les performances en écriture n'augmentent plus au-delà de 256 Go.
L'OCZ Octane 512 Go

Pour ce test, OCZ nous a fourni l'Octane dans sa version 512 Go. Au démontage on trouve au sein du SSD le nouveau contrôleur Indilinx IDX300 accompagné de 16 (8 de chaque côté du PCB) puces de Flash MLC fabriquées par Intel au sein de sa joint-venture avec Micron, IMFT, ainsi que 2 puces DRAM d'origine Micron composant les 512 Mo de cache du SSD.


Quid de ce SSD en pratique ? Les performances des SSD étant liées à la capacité de ces derniers, nous avons pu nous procurer un Crucial M4 512 Go afin de faire un match entre deux modèles de capacité équivalente. Notre protocole reprend en grande partie celui introduit lors de cet article.
Vos réactions

Top articles