AMD FX-8150 et FX-6100, Bulldozer débarque sur AM3+

Publié le 12/10/2011 par
Envoyer Imprimer
Conclusion
Les nouvelles architectures processeurs sont rares et l'arrivée de Bulldozer était très attendue par tous. Rompant avec la vision traditionnelle des cœurs, son architecture CMT était en effet prometteuse sur le papier, mais son intégration au sein des AMD FX n'est malheureusement pas au niveau.

Certes, nous avons noté que les performances étaient globalement bonnes lorsque les 8 cœurs étaient pleinement exploités, et AMD a apporté des améliorations importantes à son contrôleur mémoire tout en gonflant le cache, trois points qui laissent penser qu'en version Opteron l'architecture Bulldozer est intéressante.


Mais les AMD FX sont des processeurs desktop et si les performances applicatives sont bonnes, en moyenne le gain est très réduit par rapport aux Phenom II X6. Pire, à tarification égale, ces derniers conservent l'avantage, et le 32nm n'apporte aucun gain en termes d'efficacité énergétique du fait de la débauche de transistors utilisée au sein des AMD FX. Par rapport à l'offre Intel, les AMD FX sont compétitifs en terme de rapport performance / prix en dehors des jeux 3D, d'autant que les cartes mères sont légèrement moins chères, mais les Core i5 et i7 sont très loin devant pour ce qui est de l'efficacité énergétique.

On attendait également les AMD FX côté overclocking, surtout avec le buzz fait par AMD pour le record de 8.4 GHz. Malheureusement sur notre processeur de test nous n'avons pu atteindre que les 4.6 GHz stables en doublant une consommation déjà élevée, ce qui n'a rien d'exceptionnel. En fait c'est même décevant au regard de l'orientation "haute fréquence" de l'architecture, cette orientation n'étant pas sans concessions en termes d'IPC : si la fréquence ne suit pas, alors les résultats ne peuvent pas être au niveau.

La performance dans les jeux 3D est l'autre gros point noir puisqu'on ne note pas de gain par rapport aux Phenom II X4 et X6 alors que c'était leur principal défaut, si bien qu'un simple Core i3 avec 2 cœurs et Hyperthreading est légèrement plus rapide ! Bien entendu dans beaucoup de cas, elle sera suffisante pour obtenir une bonne jouabilité, mais qui peut le plus peut le moins et Intel dispose d'une avance plus que confortable dans ce domaine.

On tombe ici sur le défaut de l'architecture CMT implémentée dans Bulldozer, puisque si on ne charge que 4 cœurs on est loin d'utiliser toutes les ressources présentes au sein du processeur : à ce niveau il peut donc être considéré comme un processeur 8 cœurs, même si ces cœurs sont individuellement assez faibles et ne permettent pas lorsqu'ils sont combinés de positionner systématiquement le CPU devant d'autres processeurs 4 ou 6 cœurs.

Il n'y a pas 36 solutions pour résoudre ce problème des performances lorsque tous les cœurs ne sont pas pleinement chargés. Soit il faut attendre que les moteurs de jeux exploitent correctement 8 cœurs, soit il faut arriver à augmenter la fréquence, soit il faut augmenter les capacités de traitement d'un cœur au sein d'un module. Dans le premier cas, AMD n'a pas grand-chose à faire si ce n'est motiver les troupes, mais la route semble encore longue et difficile pour les développeurs. Pour la fréquence le prochain stepping devrait permettre d'aller légèrement plus haut, quant à la capacité de traitement par thread il faudra attendre de voir si c'est une option choisie pour les futures architectures déclinées de Bulldozer qui s'enchaineront assez rapidement, une très bonne chose si AMD tiens sa roadmap : Piledriver en 2012, Steamroller en 2013 et Excavator en 2014.


Une autre option plus technique pouvant augmenter les performances sur un thread serait d'avoir une architecture CMT capable de répartir les instructions d'un thread entre les deux cœurs d'un même module, une sorte d'anti-hyperthreading donc. Intel comme AMD travaillent sur ce genre de projet depuis des années mais à ce jour il s'agit encore de science fiction, l'exercice étant des plus délicats.

A moyen terme au moins, il faudra donc compter sur un mix des trois premières pistes, combinées avec des optimisations éventuelles des logiciels de manière à utiliser les instructions supplémentaires supportées par les AMD FX et à coller au mieux à l'architecture. Toutefois après plusieurs retards on attendait clairement plus que des promesses de performances futures, et seuls les aficionados d'AMD y trouveront leur compte. Voilà donc une situation au final dommageable pour tout le monde, la concurrence d'AMD étant essentielle au marché du processeur x86.

Pour finir, si malgré tout vous comptez opter pour un AMD FX, notez que pour le moment nous n'avons aucune information concernant la date de disponibilité exacte des CPUs malgré nos demandes répétées à AMD, certaines rumeurs parlant de livraisons début novembre seulement. Vous l'aurez compris, de notre côté nous vous conseillons de passer votre tour mais de garder comme nous un œil très intéressé sur eux afin de voir comment ils mûriront.
Vos réactions

Top articles