Comparatif de cartes mères Z68 Express ASRock, Asus, Gigabyte et MSI

Publié le 27/09/2011 par
Envoyer Imprimer
Asus P8Z68-V Pro

Comme la plupart de ses petits camarades, Asus utilise un design globalement unique pour la majorité de sa gamme de cartes mères P67 et Z68, la P8Z68-V Pro s'inscrit donc dans la lignée de ces cartes. Le circuit d'alimentation du processeur est en 12+4 phases.


La carte embarque trois ports PCI Express x16, les deux premiers se partageant les 16 lignes du processeur via des switchs ASMedia ASM1440. Le second slot est connecté en x4 via les lignes du chipset Intel, et l'on retrouve également deux slots x1. Cependant contrairement à ASRock, on ne retrouve pas ici de pont PLX pour étendre le nombre de lignes disponibles. Résultat ces slots se partagent les lignes et si le troisième port x16 est capable de fonctionner en mode x4, par défaut il est connecté en mode x1 ! L'utiliser en mode x1 désactive le second slot x1, celui présent sous le port graphique principal (on peut également forcer la désactivation du second contrôleur USB 3.0 à sa place). En mode x4, il désactivera les deux slots x1, un des deux contrôleurs USB 3.0 et le contrôleur eSATA. A quoi bon mettre un port x16 dans ces conditions, on se le demande…


L'USB 3.0 est géré ici par deux puces ASMedia ASM1042, et si les puces ASMedia en général sont nombreuses sur les cartes, Asus est le seul à en utiliser dans ce comparatif les contrôleurs USB 3.0. Chacun d'entre eux gère deux ports.


Côté stockage additionnel, Marvell a le monopole avec ici le 9172 qui anime deux ports Serial ATA 6 Gb/s additionnels. Un second contrôleur est présent, un Jmicron JMB362. Il s'agit d'un contrôleur PCI Express assez ancien pouvant gérer deux ports SATA 3 Gb/s en simultanée. Un seul de ces ports est exploité ici.

Pour le réseau par contre, Asus sort les grands moyens en étant le seul à proposer un contrôleur Intel 82579, compatible Gigabit Ethernet.

Façade

Asus est le seul constructeur à laisser disparaitre le port PS/2 de sa façade arrière, probablement une bonne idée pour la majorité des utilisateurs. Cela laisse de la place pour 6 ports USB 2.0, deux ports 3.0, ainsi que les ports eSATA, et Gigabit Ethernet mentionnés précédemment. Côté son, une sortie S/PDIF optique et six jacks assignables sont animés par un contrôleur Realtek ALC892.


Trois sorties vidéo complètent la carte VGA, DVI (Single Link) et HDMI, seuls deux parmi les trois, au choix, sont utilisables en simultanée.

Headers, particularités

La carte d'Asus ne manque pas de particularités avec en premier lieu une série d'interrupteurs. Outre les boutons Power/Reset, un bouton MemOK permet de résoudre automatiquement les conflits mémoire. Si le système refuse de démarrer à cause de mémoire non coopérante (table SPD incorrecte), on peut appuyer sur ce bouton pour forcer un mécanisme de résolution qui permet de démarrer la machine. En pratique ce type de problème est de nos jours relativement rare.


Plus utile à notre gout, on retrouve des LEDs de diagnostique qui s'allument respectivement à côté du processeur, de la mémoire et du port graphique. S'il est moins complet que le système de diagnostic très exhaustif utilisé par ASRock, ces trois leds sont une implémentation alternative à bas cout qui nous semble intéressante. Notez enfin sur le sujet des particularités qu'Asus utilise des slots mémoires à fixation asymétriques. Si en haut on retrouve le clip traditionnel, en bas il s'agit d'un système à cliquet. L'idée étant de faciliter le montage de la mémoire lorsqu'une carte graphique est déjà installée.

Pour le reste on retrouvera de quoi connecter 6 ports USB 2.0, deux ports USB 3.0 et deux ports Firewire (par le biais d'un contrôleur VIA en PCI). Côté ventilation, on retrouve de quoi connecter 6 ventilateurs (dont trois 4 broches). Deux d'entre eux sont contrôlables par le BIOS.

Bundle

Côté bundle, Asus fournit outre un manuel de bonne qualité quatre câbles Serial ATA, un pont SLI, un pont Crossfire et une équerre PCI exposant deux ports USB 3.0. Notez qu'Asus fournit également deux petits accessoires intéressants, d'abord une variation de la traditionnelle plaque que l'on place entre le boitier et la carte mère. Celle-ci est rembourrée. Outre limiter les interférences électromagnétiques, elle permet surtout de ne pas se couper les doigts en l'insérant dans un boitier.


L'autre est un déport des différents connecteurs "front panel" du boitier qui permet de connecter simplement les câbles des boutons power, reset ainsi que les différentes leds et le haut parleur sur un petit embout que l'on insère d'un coup sur la carte mère. Une petite idée qui facilite le montage dans le boitier.
Vos réactions

Top articles