Comparatif de cartes mères Z68 Express ASRock, Asus, Gigabyte et MSI

Publié le 27/09/2011 par
Envoyer Imprimer
Overclocking manuel

Nous avons cherché à vérifier les capacités d'overclocking de toutes les cartes, en cherchant à obtenir la fréquence la plus haute possible pour différents paliers de tensions.

Rapidement nous est apparu une évidence, la notion de tension varie assez fortement d'une carte mère à l'autre. Outre la tension demandée, nous disposons de deux options sur les cartes pour lire la tension du processeur. D'abord la tension de la sonde, considérée généralement comme moins précise. L'autre indication sur la tension se situe au niveau du VID du processeur. Le lien entre ce que l'on réclame, ce que l'on obtient à la sonde, et en VID varie d'une carte à l'autre. Voyez plutôt ce à quoi correspond 1.4V fixé dans le BIOS sur les quatre modèles :


Comme vous le voyez, s'il on se fie à la lecture à la sonde il y a deux écoles. Chez ASRock et Gigabyte nous sommes assez loin de la tension demandée, plus de 0.1V de moins, tandis que chez Asus et MSI l'on est un peu plus proche.

Nous avons tout de même suivi notre plan en vérifiant les ratios maximaux atteignables à une tension donnée par paliers de 0.05V. On ne pourra pas comparer ligne à ligne les résultats des cartes, nous avons donc indiqué dans chaque cas :
  • La tension demandée
  • La tension lue à la sonde
  • La lecture VID
  • Le ratio maximal atteint
  • La consommation à la prise de la plateforme en charge sous Prime95
La première ligne de chaque tableau représente l'overclocking maximal atteint à la tension "de base", cette dernière est parfois estimée sur certaines cartes (chez Asus). Notez également que les Core disposent d'un mécanisme qui augmente la tension légèrement lorsque l'on augmente le coefficient multiplicateur pour améliorer l'overclocking. Voici par exemple ce que l'on obtient en augmentant le ratio tout en fixant la tension à 1.165V dans le BIOS sur la carte d'ASRock :


Nous vérifions à chaque fois la stabilité de l'overclocking sous Prime95. Avant de commencer, nous tenons a remercier Martin Malik (auteur de l'excellent logiciel hwinfo) pour son aide sur le sujet des tensions.


ASRock

La carte d'ASRock est, à l'image de celle de Gigabyte, dans la catégorie des cartes qui minimisent la tension effective donnée au processeur :


En pratique nous atteignons les 4.7 GHz mais il faudra monter la tension dans le BIOS à 1.5V ! Une tension théoriquement énorme, même si en pratique on lit simplement 1.368V à la sonde. La consommation correspond en prime à une tension de ce type. Le VID reste ici fixe, mais comme vous pouvez le voir sur notre tableau à 1.165V, ce n'est pas toujours le cas ! En pratique les 4.8 GHz sont atteignables à cette tension, mais l'on obtiendra des erreurs sous Prime95.

Asus

Asus se classe dans la tendance réaliste côté tensions :


Le VID reste ici relativement élevé, mais l'on en fera abstraction. Nous obtenons assez facilement les 4.7 GHz, presque stable à une tension demandée de 1.35V. Le passage à 1.4V augmente significativement la tension réelle et la consommation monte en flèche. Les 4.8 GHz ne sont une fois de plus pas stables sur cette carte avec notre processeur.


Gigabyte

Gigabyte est dans la tendance minimaliste, malgré une tension de départ qui laissait penser le contraire…


Pas vraiment de surprise ici, on atteint finalement les 4.7 GHz même si la montée est un peu plus laborieuse. Chez ASrock ou Asus, a 1.296V lu à la sonde on atteint un ratio de 45 ce qui n'est pas le cas ici.

MSI

MSI se classe dans la tendance quasi réaliste, vous noterez que les tensions lues sont un peu plus faibles que chez Asus.


La montée en fréquence se passe assez tranquillement chez MSI qui au final tient les 4.7 GHz à une tension réelle de 1.368V. Un bon résultat confirmé par la consommation qui équivaut celle de la carte d'ASRock à la même tension.
Récapitulatif

Nous avons récapitulé dans un graphique les divers overclockings réalisés ainsi que le delta de consommation engendré par ceux-ci à la prise par rapport à la configuration par défaut.


Si la même fréquence de 4.7 GHz a pu être atteinte sur tous les modèles, on peut voir que c'est sur la carte ASRock que l'overclocking est le moins énergivore. Elle est suivit à cette fréquence par MSI puis Asus, des positions qui sont inversées à 4.5 GHz. L'augmentation de la tension, même par pas de 0.05v, à de suite un impact important sur la consommation. C'est par contre systématiquement sur la carte Gigabyte que l'overclocking est le plus gourmand.
Vos réactions

Top articles