Comparatif de cartes mères Z68 Express ASRock, Asus, Gigabyte et MSI

Publié le 27/09/2011 par
Envoyer Imprimer
Logiciels

Les constructeurs livrent un certain nombre d'utilitaires sous Windows permettant de gérer au mieux leurs cartes. Voici un petit récapitulatif de l'offre proposée.

ASRock

Un mot d'abord côté pilote pour ASRock, nous auront noté que le constructeur ne fournit sur son site web qu'une version assez ancienne du pilote EtronTech. Cette version 0.96 est plus lente que les versions récentes, et limite l'utilisation des contrôleurs USB 3.0 sur un seul port. Vous pourrez retrouver un pilote plus récent chez les concurrents, au hasard chez Gigabyte.


Certains outils d'ASRock sont particulièrement originaux, comme XFast LAN, logiciel de prioritarisation de trafic réseau basé sur le logiciel (payant) cFos Speed.


Côté USB, ASRock fournit un autre logiciel, XFast USB. Ce dernier permet d'accélérer sensiblement les taux de transferts USB 2.0 et 3.0 en remplaçant, port par port, le pilote USB par défaut. D'un point de vue utilisation, on pourra simplement lui reprocher que l'on doive, lorsque l'on branche pour la première fois un nouveau périphérique, retirer puis réinsérer le périphérique dans le port afin que le pilote puisse être chargé. Nous reviendrons sur l'avantage de performances plus tard dans l'article. A propos d'USB, ASRock fournit un logiciel résident qui implémente la spécification USB Battery Charging qui permet d'envoyer 1.5 A au lieu des 500 mA traditionnels (nécessaire pour le chargement via USB de certains matériels, comme par exemple les iPad).



En ce qui concerne l'overclocking ASRock fournit un logiciel qui regroupe des fonctionnalités de monitoring assez simplifiées, de gestion des ventilateurs en fonction de la température (fonctionnalités équivalentes à celles présentes dans le BIOS), ainsi que des fonctionnalités d'overclocking ou l'on pourra modifier coefficient, BCLK et tensions, mais qui nécessite un redémarrage. Les profils d'overclockings que nous avions mentionnés dans le BIOS sont également accessibles dans l'utilitaire, tout comme un module d'économie d'énergie jouant sur la fréquence et la tension du processeur.


ASRock livre enfin un dernier utilitaire côté son, THX TruStudio Pro. Développé par Creative, il permet d'appliquer un certain nombre d'effets dont chacun jugera de l'utilité (conversion multicanal vers stéréo, amélioration des dialogues, volume ajusté dynamiquement, etc). A noter que ce logiciel requiert une activation en ligne…

Asus

La majorité des logiciels Asus se regroupe dans un seul et large téléchargement de 347 Mo. Il s'agit de l'AI Suite, une suite d'utilitaires qui regroupe des outils nécessaires aussi bien à la mise à jour du BIOS (via Internet), l'overclocking, qu'au monitoring de la carte mère.

Notez cependant que ce n'est pas forcément le cas de tous les utilitaires. AiCharger, l'implémentation par Asus du chargement USB est un téléchargement séparé, même si l'outil s'intègre dans l'interface AI Suite. A l'inverse, le site d'Asus propose le téléchargement d'un outil EPU qui refuse de s'installer, indiquant qu'il est incompatible avec notre carte mère. Une version d'EPU est cependant déjà présente dans l'AI Suite…


Au lancement, l'AI Suite apparait comme une barre de lancement d'application. Les applications Asus indépendantes apparaissent alors au dessus, visuellement ils ont alors tous une interface unifiée, ce qui est plutôt une bonne idée. Le lancement de certaines applications peut cependant parfois être particulièrement lent, c'est le cas de l'outil d'overclocking TurboEVO.



TurboEVO permet l'overclocking sans reboot à condition d'activer au préalable le changement des coefficients multiplicateurs via l'OS (un seul coefficient unique pour les modes 1, 2, 3 et 4 cœurs actifs). Les options liées à la gestion de l'alimentation sont cependant déportées dans un autre utilitaire, DigiVRM+. La gestion des ventilateurs aura été l'objet d'un soin tout particulier avec FanXpert. En plus des options classiques on pourra définir une courbe à partir de trois points. On pourra clairement se contenter des options traditionnelles. Asus fournit également deux utilitaires de monitoring, un en temps réel, l'autre qui propose la lecture sous forme graphique. Des outils qui pourraient être fusionnés…


Deux autres points à noter, d'abord le fait qu'un outil de diagnostic soit inclus, permettant de créer des rapports que l'on peut envoyer chez le constructeur en cas de problème.


L'autre, est qu'a l'installation d'AI Suite, on retrouve une icône sur le bureau et dans la barre Windows qui renvoit vers des jeux Zynga. Un lien publicitaire dont on aurait pu se passer.
Vos réactions

Top articles