Nvidia répond à AMD avec la GeForce GTX 590

Publié le 24/03/2011 par
Envoyer Imprimer
Surround gaming
Etant donné le statut plutôt haut de gamme des solutions graphiques qui prennent place dans ce dossier, nous avons jugé intéressant d’observer leur comportement en surround gaming. Pour cela, nous avons utilisé 3 moniteurs en 1920x1080 pour une résolution totale de 5760x1080.

Du côté d’AMD, toutes les Radeon HD 5000 et 6000 sont capables de supporter ce mode grâce à la technologie Eyefinity. C’est également le cas pour toutes les solutions CrossFire X. Attention cependant à la limitation au niveau du support de la connectique DVI/HDMI/VGA : les Radeon ne peuvent alimenter que deux de ces sorties. Pour le ou les écrans supplémentaires, il faut passer par du DisplayPort et utiliser un adaptateur actif (fourni avec les Radeon HD 6990) si vous ne disposez pas d’écrans supportant nativement cette norme.

Dans le camp Nvidia, la donne est quelque peu différente puisque chaque GeForce ne peut piloter que deux écrans, peu importe la connectique utilisée. Pour profiter du surround gaming, il est donc obligatoire de passer par le SLI, ou par l’équivalent en terme de carte bi-GPU. Deux écrans sont alors connectés à l’une des cartes et le troisième à l’autre carte.


AMD et Nvidia proposent des fonctions similaires pour créer une grande surface d’affichage, qui sera vue comme un seul grand écran par Windows, mais également par les jeux, ce qui facilite le support du surround gaming. Les deux pilotes permettent de modifier la position des écrans dans la grande surface (il n’y a donc pas besoin de jongler avec les sorties jusqu’à avoir les écrans dans le bon ordre) et d’introduire une compensation pour éviter un décalage lié à la bordure des écrans (« bezel correction »). Nous n’avons pas activé ce mode qui agrandi la résolution, par exemple de 5760x1080 à 5920x1080, et introduit une charge supplémentaire.

Notez que si le Control Center des Catalyst nous pose de nombreux problèmes depuis quelques mois, la page consacrée à Eyefinity ne nous a par contre jamais posé le moindre souci… contrairement aux pilotes Nvidia qui semblent très capricieux. Une fois la grande surface pour le surround en place, tout fonctionne parfaitement, mais encore faut-il arriver à l’activer !

Entre plantages du système, plantages du panneau de contrôle des pilotes, pertes d’affichage, nous avons essuyé de nombreux échecs. Au bout de nombreuses tentatives et de changement de connecteurs nous sommes finalement parvenus à profiter du surround gaming, sans qu’il n’y ait de logique ni de similitude entre les 3 systèmes testés. Nous supposons que ces problèmes sont liés d’une part à l’utilisation du HDMI (utilisé pour 2 ou 3 des écrans) et d’autre part à l’utilisation de modèles personnalisés des partenaires, à la connectique différente des modèles de référence. Dans tous les cas, il semblerait que Nvidia n’ait pas passé en revue assez de combinaisons lors de son processus de validation.


3D Vision
Pour ce test, nous avons décidé de nous intéresser aux performances en 3D stéréo 1080p. Etant donné que l’écosystème AMD est encore très pauvre (voire inexistant) à ce niveau, nous nous sommes tournés exclusivement vers 3D Vision, en excluant les jeux qui posent poblème : H.A.W.X., S.T.A.L.K.E.R. Call of Pripyat et Crysis Warhead.


Notons également que pour profiter de 3D Vision dans F1 2010, nous avons dû nous contenter du mode DX9, Nvidia trainant des pieds pour mettre en place un profil adapté au mode DX11 qui, pour rappel, a été mis au point en partenariat avec AMD. Serait-ce une façon d’exprimer un mécontentement à Codemasters à ce sujet ? Dans tous les cas ce sont les utilisateurs de GeForce qui sont pris en otages par ces petits jeux politiques.

En mode 3D Vision, nous sommes limités à 60 fps. Nous avons cependant désactivé la synchronisation verticale dans tous les jeux de manière à éviter tout effet de pallier.


Le test
Pour ce test, nous avons introduit l’excellent Bulletstorm à notre protocole. Les tests ont été exécutés en 1920x1200 avec MSAA 4x et avec MSAA 8x, ainsi qu’en 2560x1600 avec MSAA 4x, excepté pour Crysis et Far Cry 2 qui ont été testés dans plus de résolutions. Nous avons également testé toutes ces solutions en 5760x1080 avec et sans MSAA 4x. Tous les détails ont été poussés maximums. Les dernières mises à jour ont été installées et toutes les cartes ont été testées avec les derniers pilotes disponibles.

Nous n’affichons plus les décimales dans les résultats de performances dans les jeux pour rendre le graphique plus lisible. Ces décimales sont néanmoins bien notées et prises en compte pour le calcul de l’indice. Si vous êtes observateurs vous remarquerez que c’est également le cas pour la taille des barres dans les graphes.

Les Radeon et les GeForce ont été testées avec le filtrage des textures réglé sur « qualité ». Toutes les Radeon ont été testées avec le pilote Catalyst 11.4 beta (8.84.3 beta 2). De leur côté, toutes les GeForce ont été retestées avec les pilotes beta 267.71 qui apportent des petits gains dans la plupart des jeux, particulièrement pour les GeForce 580 et 580 SLI.


Configuration de test
Intel Core i7 980X (HT désactivé)
Asus Rampage III Extreme
6 Go DDR3 1333 Corsair
Windows 7 64 bits
Forceware 267.71 beta
Catalyst 11.4 beta (8.84.3 beta2)
Vos réactions

Top articles