L'immersion dans les jeux avec 3D Vision et Eyefinity

Publié le 01/12/2009 par
Envoyer Imprimer
Conclusion
Faut-il tous se ruer sur 3 écrans ou un kit 3D Vision ? Autant être clairs : non, ce sont des systèmes spécifiques accompagnés de nombreuses limitations, qui ne donnent le meilleur que dans certaines conditions et donc à réserver à des utilisations particulières, sans quoi vous risqueriez d'être déçus.

Tout d'abord ils sont réservés aux joueurs qui n'ont pas de soucis avec leur banquier puisqu'ils exigent un investissement important tant au niveau de l'affichage que de la puissance graphique. Dans les deux cas, une carte vidéo équipée d'un voire de deux GPUs haut de gamme est nécessaire, de quoi justifier la débauche de puissance affichée par les dernièrs modèles. Pour 3D Vision il faudra acheter un écran spécifique ainsi que le kit qui comprend les lunettes et pour Eyefinity, il faudra acheter trois écrans ou deux écrans supplémentaires identiques à celui que vous utilisez actuellement.


Eyefinity et ses trois écrans ont l'avantage d'être également très utiles dans le contexte plus sérieux de la bureautique. Travailler avec un tel système d'affichage est réellement très confortable, vous y prendrez vite goût. Selon nous, pour être justifié, investir dans trois moniteurs doit se faire dans l'optique d'une utilisation de ce type en plus du jeu, à moins bien sûr d'être fan d'une simulation particulière et de ne plus répondre aux lois de la raison pour assouvir votre passion.

Conclure sur 3D Vision est quelque peu plus complexe. La technologie proposée par Nvidia est ce qui se fait de mieux en 3D stéréoscopique pour les joueurs, et apporte réellement une dimension supplémentaire dans les jeux qui sont coopératifs. Son souci principal est en réalité externe à Nvidia. Ainsi, vous pouvez compter les moniteurs disponibles à ce jour avec vos mains… et sans les doigts. Les deux modèles actuellement disponibles reposent sur la même dalle limitée au 1680x1050 et qui pourrait être plus réactive. Mais le problème principal c'est sa diagonale de 22'' qui est trop petite pour bon nombre de joueurs qui investissent dans une machine haut de gamme. Bien entendu il existe des TVs DLP plus grandes, mais elles sont peu disponibles en Europe et réduisent la résolution et la luminosité de moitié. Nvidia nous parle de l'arrivée prochaine d'écrans plus grands et en full HD, nous les attendons donc avec impatience. Nous espérons également que Nvidia s'empressera de supporter tous les systèmes d'affichage stéréoscopique qui vont débarquer l'an prochain chez les fabricants de TVs, sans vouloir favoriser la vente de son kit ou d'un logo 3D Vision.


Nous attendons par ailleurs la standardisation des protocoles de transmission des flux vidéo stéréoscopiques avec le HDMI 1.4 et le DisplayPort 1.2 étant donné que 3D Vision, ce n'est pas utile que pour les jeux, ça l'est également pour les films. Certes ils sont actuellement rares en 3D, mais ils devraient commencer à arriver en 2010. Seront-ils compatibles avec le matériel actuel ? Si sur le fond ce n'est pas un problème, Nvidia ayant fait tout le travail logiciel, en pratique la protection de ces vidéos risque d'en être un. Actuellement, par exemple, en 100 ou 120 Hz sur les écrans de Samsung et de Viewsonic, le support du HDCP est perdu. Nul doute que c'est également le cas en mode 3D Vision. En l'absence de standard, chaque solution de communication est propriétaire, ce qui est un problème pour apporter les protections nécessaires. Que va-t-il se passer quand les Bluray en 3D stéréoscopique vont arriver ? Nous sommes plutôt pessimistes sur cette question…

Investir dans 3D Vision aujourd'hui n'est donc pas un choix à faire pour l'avenir. C'est le meilleur système stéréoscopique actuel et l'achat doit donc être fait dans ce contexte si vous accepter de vous contenter d'un moniteur 22''. Notez qu'un autre système est disponible aujourd'hui. Il s'agit d'un ordinateur portable Asus, le G51J 3D, équipé d'une dalle compatible 120 Hz, en 1366x768. La GeForce GTX 260M qui l'anime, aura cependant un peu de mal en dehors des jeux simples puisqu'il s'agit en réalité d'une petite GeForce 8800GT/9800GT/GTS240 sous-cadencée contrairement à ce que son nom trompeur peut laisser penser. Or comme nous vous l'avons montré, jouer avec 3D Vision demande beaucoup de puissance graphique. Si l'aspect logiciel est au point, Nvidia manque cruellement d'une solution idéale pour l'exploiter.
Vos réactions

Top articles