AMD Radeon HD 5770 et 5750

Publié le 13/10/2009 par
Envoyer Imprimer
Juniper
Pour animer ces Radeon HD 5700, AMD a développé un GPU spécifique, nom de code Juniper. Celui-ci est en quelque sorte un demi Cypress, le GPU des Radeon HD 5800. Il repose sur la même architecture et a les mêmes spécificités, à l'exception de l'absence du support des doubles, mais deux fois moins d’unités de traitement et un bus mémoire réduit de 256 à 128 bits.


Juniper

Juniper intègre ainsi 10 processeurs SIMDs composées chacun de 16 unités vectorielles 5D, soit un total de « 800 cores », comme le marketing aime s’y référer. Il s’agit donc d’une organisation identique à celle du RV770 et du RV790 des Radeon HD 4800. Quelques légères améliorations y ont été apportées pour accélérer le traitement de certaines instructions, mais en contrepartie, les interpolateurs fixes ont disparus. Si cela permet d’alimenter plus efficacement les unités de texturing, cela consomme également une partie de la puissance de calcul, ce qui peut avoir un léger impact négatif sur les performances.

La différence principale se situe cependant au niveau du bus mémoire puisqu’il est réduit de moitié par rapport à celui du RV790. C’est une caractéristique des Radeon HD 5000 : le rapport puissance de calcul / bande passante mémoire progresse. Tout comme Cypress, Juniper s’inscrit donc dans ce mouvement.


Equipé de 1.04 milliards de transistors, Juniper occupe une surface de 172 mm² selon nos mesures, contre 334 mm² pour Cypress, 137 mm² pour le RV740, 281 mm² pour le RV790 et 264 mm² pour le G92b de Nvidia. De quoi pouvoir proposer une solution DirectX 11 abordable.

Pour des informations plus détaillées sur DirectX 11, l’architecture Radeon HD 5000 et Eyefinity, vous pouvez vous référer à notre dossier consacré aux Radeon HD 5800.
Vos réactions

Top articles