LCD, David vs Goliath : Iolair vs Dell

Publié le 04/04/2008 par
Envoyer Imprimer
Jeux : réactivité, retard
C'est inédit : nous passerons pour une fois assez vite sur la réactivité de ces deux écrans (excellente au demeurant, bien meilleure que ce que leurs temps de réponse annoncés augurent) pour nous attarder sur un point nettement plus handicapant sur le Dell : le retard d'images.

Passés quelques essais de mesures à l'oscilloscope du temps de réponse, avec des résultats parfois en contradiction avec nos impressions dans les jeux, nous avons opté depuis 2005 pour un test concret : une capture au réflex et en mode rafale de la rémanence.


Le principe : une voiture défile de droite à gauche à grande vitesse. Le mouvement n’est pas parfaitement fluide. En fonction notamment de la vitesse du défilement, la voiture est dessinée en plusieurs positions successives. La voiture va très vite, les positions sont rapprochées : l’oeil perçoit un mouvement fluide.

écran parfait
écran avec rémanence de 2 images

Un écran sans aucune rémanence verrait chaque précédente image complètement s’effacer quand la nouvelle paraît. Ça c’est pour la théorie. En pratique, très souvent ça tarde. La ou les précédentes images s’effacent progressivement. On garde jusqu’à cinq images rémanentes sur certains écrans plats, d’où une traînée claire parfois visible derrière les objets.

Nous avons capturé cette rémanence à l’aide d’un appareil photo calé sur un temps de pause de 1/1000 s. Nous réalisons une cinquantaine de clichés par test. Nous récupérons ainsi tous les états de rémanence de l’écran, toutes les positions des voitures, du moment où elle est à son point maximal jusqu’à celui où la prochaine image va commencer à se dessiner, et donc où les précédentes sont le mieux effacées possibles.

Voici donc les deux états extrêmes entre lesquels la rémanence de ces écrans oscille.


PVA 6 ms : Dell 2408WFP


MVA 6 ms : Iolair MB24W

Le test ci-dessus donne déjà une bonne idée de la rémanence des écrans. On peut encore affiner la chose en étudiant la fréquence des états min et max.

En bleu foncé : le nombre moyen d'image rémanentes colorées (c'est la rémanence la plus gênante).
En bleu clair : les images rémanentes transparentes, dans la pratique peu gênantes.

PVA 6 ms : Dell 2408WFP



MVA 6 ms : Iolair MB24W

Que veulent dire ces chiffres ?
1 : Qu'à très peu de choses près, trop peu pour que ce soit vraiment perceptible, les deux moniteurs se valent. C'est d'ailleurs ce que nous expérimentons de visu sur ces écrans.
2 : que ces écrans bénéficient en réalité d'un comportement analogue à celui des 24 pouces TN les plus rapides, équipés de dalles données avec un temps de réponse de 2 ms. Ces deux écrans, censés être des 6 ms, sont bien plus réactifs en réalité que les TN 5 ms.

Sont-ce des écrans pour les joueurs pour autant ? Reste le test du retard d'image pour le déterminer.
Le retard dans les jeux
Si vous ne le saviez pas, de très nombreux LCD accusent un petit retard d'affichage. Pour le mesurer, nous photographions un chronomètre précis au millième de seconde affiché en clone sur un écran à tube de référence et sur nos LCD en tests. Nous récupérons 12 écarts consécutifs, dont nous éliminons les deux extrêmes d'abord, avant de tirer des valeurs restantes un retard moyen.

Pour ce test, nous désactivons la synchronisation carte graphique / écran, pour bien capturer le retard réel et non son arrondi à l'image près. D'où les valeurs finales, non fonctions du rythme des images. A savoir ensuite qu'un écran LCD tourne à 60 Hz (même d'expérience ceux qui revendiquent 75 Hz). Un retard de 17 ms impliquera une image de retard en moyenne. 33 ms = 2 images. En soit, même un retard de deux images peut sembler minime. Toutefois, expliquez le à un joueur en réseau. Dites lui que son ennemi le verra apparaître sur son écran rapide, tube ou LCD, toujours deux images avant lui... Ensuite, ce retard intervient dans une chaîne d'éléments qui tous ajoutent de l'eau au moulin. Les souris sont ne retard de 1 à 8 ms (sauf les très mauvaises), la carte graphique rajoutera une demi image de retard (au mieux !, en fait de 5 à 50 ms), puis l'écran vient en plus. Soit , nous l'avons expérimenté, un retard qui peut facilement monter à 110 ms, soit 6,5 images. Là, c'est perceptible et même gênant pour certains. Pour plus de détails à ce sujet, voyez notre précédent article Les LCD en retard à l'affichage sur les CRT ? Oui ! .


PVA 6 ms : Dell 2408WFP



MVA 6 ms : Iolair MB24W

Non, non, les résultats ne sont pas faux. Nous avons bien sous les yeux deux écrans aux comportements diamétralement opposés. D'un côté, le Dell avec un retard moyen de 4,1 images, de l'autre le Iolair qui est à zéro en retard d'image – et même qui s'est payé le luxe d'arriver occasionnellement avec une très très légère avance sur le CRT.

Pire : comme on le voit, sur le Dell, le retard variait de 60 (3,6 images de retard) à 89 ms (5,3 images) une fois les deux extrêmes retirés. Du côté du minimum, si on les rajoute, ça ne change rien. Au maximum en revanche, le 2408WFP est monté à 10 images de retard !!!

Même à 4 images de retard "seulement", l'écart est perceptible dans les jeux et dans les films : le son arrive sensiblement avant l'image. Dans les jeux, voici comment ça se concrétise :



Les deux écrans sont en mode clone. Pourtant, sur le Dell la partie finit de se lancer, sur le tube on voit très bien que le personnage a commencé à avancer, et qu'un ennemi est apparu en face de lui. Si ces deux écrans étaient répartis entre deux joueurs opposés l'un à l'autre, devinez qui gagne... Même dans un duel homme/machine, sur un tel écran, on part avec une balle dans le pied.

Ce résultat s'est vérifié sur les deux 2408WFP testés, ainsi que chez des confrères américains qui ont repris notre méthologie de test.
Vos réactions

Top articles