Comparatif : 5 NAS Raid 5

Publié le 03/03/2008 par
Envoyer Imprimer
Qnap TS-409 Pro

Basé à Taïwan, Qnap fait partie de ces constructeurs spécialisés dans le stockage réseau grand public. Il vient de renouveler l’essentiel de sa gamme avec les TS-109, TS-209 et TS-409 Pro, dont le premier chiffre indique évidemment la capacité d’accueil en termes de nombre de disques. Nous avons testé le TS-409 Pro, dont il existe une déclinaison économique baptisée TS-409 tout court. Celle-ci ne gère ni le protocole NFS, ni l’annuaire Active Directory de Microsoft. Les performances sont en revanche identiques, puisque la configuration matérielle ne change pas. Nouveau venu sur le marché français, Qnap arrive avec la très nette intention de concurrencer Synology.


Basé sur un processeur Marvell 5281 à 500 MHz (comme le Synology CS407 d’ailleurs), le TS-409 Pro intègre 256 Mo de mémoire vive et 8 Mo de mémoire Flash. S’agissant du plus récent de notre comparatif, il s’agit également de l’un des plus complets, avec un panel de fonctions particulièrement vaste. On apprécie tout particulièrement la possibilité de commencer en n’installant qu’un seul disque dur puis, sans perte de données, d’augmenter progressivement le nombre d’unités en créant des volumes Raid 1 ou Raid 5 à la volée. Le gestionnaire de téléchargement est également le seul permettant, à ce jour, de paramétrer le partage de fichiers Bitorrent (seed), tandis qu’on dispose d’un outil avancé de contrôle des disques durs. Ce dernier permet notamment de programmer une vérification périodique des disques, d’afficher le relevé complet des informations SMART, et même de régler la température à partir de laquelle un email d’alerte sera envoyé !

Le serveur multimédia proposé, le célèbre Twonkyvision, est par ailleurs le seul à offrir des possibilités de personnalisation dans l’affichage des listings de fichiers. Qnap annonce en outre la compatibilité de celui–ci avec les consoles Playstation 3, PSP, XBox 360 ou encore le Nokia N95.

Pour le reste, ce TS-409 Pro se positionne très clairement en face du Synology CS-407, avec lequel il partage l’essentiel des caractéristiques : serveur Web PHP/MySQL, serveurs de photos, Blog, serveur FTP sécurisé (SSL/TLS), accès Telnet/SSH, etc.

Installation et mise en route
L’installation des disques n’est pas aussi conviviale que sur les Nas Thecus, par exemple, et le retrait de chaque chariot nécessite de manipuler deux vis à main. L’avantage, en revanche, c’est que le design minimaliste des chariots permet une excellente ventilation. Couplée à la façade entièrement percée en nid d’abeille, cette caractéristique offre au Qnap la meilleure dissipation thermique du lot, malgré la taille réduite de son boîtier. On pourra le trouver esthétiquement moins réussi que les Thecus ou Synology (et on aura raison), mais il n’est de toutes manières pas destiné à être exposé…


L’initialisation de la machine réclame l’installation d’un logiciel fourni par Qnap pour transférer le firmware. L’occasion de procéder directement aux quelques réglages essentiels (notamment adresse IP, configuration réseau et mot de passe administrateur) qui faciliteront sa mise en route.
A l’usage
Si l’on veut bien faire abstraction des icônes principales peu parlantes, l’interface de configuration du Nas, entièrement francisée, est un modèle du genre. Chaque option est très explicitement présentée et, en cas de doute, un clic sur le bouton d’aide appelle une aide contextuelle suffisamment détaillée. Si l’on pourra préférer l’interface Ajax du Synology, l’avantage de celle-ci réside dans sa rapidité !

Globalement, pour chaque fonction proposée, le TS-409 Pro est souvent celui qui offre le plus d’options : limite du nombre de connexions FTP (maximal et par compte), réinitialisation du mot de passe MySQL, édition du fichier PHP.ini, définition des seuils de température du système pour les changements de vitesse de rotation du ventilateur, le comportement lors de la décharge d’un périphérique USB, etc. le niveau de détail proposé est parfois impressionnant !

Le TS-409 Pro intègre en outre un service baptisé Station multimédia, qui se propose de donner accès au contenu multimédia du volume à travers une interface web. Le système se montre particulièrement efficace pour les photos : après les avoir transférées dans un dossier spécifique, et dans autant de sous-dossiers que d’albums photos voulus, le service créée automatiquement des vignettes et des pages Web dédiées pour chaque image. Celles-ci affichent les infos Exif du cliché, une éventuelle description par l’auteur, permettent de zoomer, d’enregistrer ou d’imprimer l’image, d’afficher un album en diaporama, etc.


Vous pouvez définir des utilisateurs avec des droits d’accès différents par album, ou laisser libre accès aux albums à tous les visiteurs (la synchronisation avec les utilisateurs définis dans le Nas n’est cependant pas possible). Bref, c’est un système particulièrement intéressant pour partager vos clichés en famille, par exemple, sans pour autant les uploader sur l’un des nombreux services en ligne dédiés. Manque cependant la possibilité pour les visiteurs de commenter sur les images.

Concernant les vidéos et fichiers audio, contrairement à ce qu’il semble laisser entendre, le système ne propose rien de spécial. Sans aller jusqu’à encoder les vidéos en Flash comme le fait – mal – Synology, il aurait été facile d’intégrer un player MP3 en Flash, par exemple (d’ailleurs, Buffalo le propose dans son interface Web d’accès aux fichiers).

A la différence du service similaire proposé par Synology, la station multimédia n’intègre pas de gestionnaire de blog. En revanche, le fameux système de gestion de sites Joomla est pré-installé dans sa version 1.5 ; il faut l’activer en même temps que le service web PHP/MySQL.


Rapport performances/prix
Les performances du TS-409 Pro sont excellentes en lecture, puisqu’il se hisse quasiment au niveau du Thecus N5200BR Pro, la référence incontestée en la matière. Petite déception en revanche en écriture, où il ne parvient pas à dépasser ses concurrents directs Synology et Buffalo. Le mode Raid 6 peut être intéressant, mais il engendre une nette perte de performances par rapport au Raid 5. Si vraiment vous souhaitez une tolérance de panne de deux disques, considérez l’option Raid 5 + spare.

Très récent, le TS-409 Pro est encore un peu onéreux : 699 € ttc, contre 649 € ttc pour la version non Pro. Cette dernière suffira pour un usage non professionnel, mais on reste tout de même à près de 150 € de plus que pour le concurrent direct Synology, il est vrai disponible depuis plus longtemps et chez plus de marchands.

Au final, si nous n’avions jamais encore testé de produits Qnap, nous avons été véritablement séduits par ce modèle, que l’on sent particulièrement bien soigné par son géniteur. Les finitions sont très excellentes à quasiment tous les niveaux et le constructeur réussi son pari de s’imposer comme une alternative sérieuse face à Synology. Il n’y a plus qu’à espérer une baisse de prix rapide !

On aime :
– les fonctions de migration de Raid : on peut commencer avec un seul disque !
– l’un des plus complets ;
– les performances en lecture ;
– l’interface de configuration et le nombre d’options proposées ;
– les fonctions de monitoring des disques ;
– le refroidissement ;
– la fonction de décharge USB ;
– les possibilités de personnalisation de Twonkyvision.

On regrette :
– les performances en écriture ;
– les performances en Raid 6 ;
– les performances MySQL ;
– des problèmes dans la gestion des disques Fat32 ;
– Twonkyvision ne gère pas les sous-titres.
Vos réactions

Top articles