La calibration d'écran, de 0 à 100 €

Publié le 12/06/2006 par
Envoyer Imprimer
Conclusion
On a une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise c’est que les outils payants, à moins de 100 €, aboutissent à des résultats décevants. C’est parfois mieux (ColorVision, Kodak), mais on espérait des progrès plus évidents. Les solutions économiques permettent juste de corriger les erreurs les plus grossières. Disons que c’est mieux que rien. Si un ami a acheté un de ces kits essayez le, vous pourriez avoir une bonne surprise ou tout au moins faire disparaître une dominante colorée importante.

La bonne nouvelle du coup, c’est qu’avec un bon oeil et pas mal de patience, on peut corriger les plus gros défauts soit même, via l’OSD. Ce n’est pas simple, on vous l’accorde. En plus, si nous pouvions vérifier la validité de nos changements avec le colorimètre LaCie, ce n’est pas votre cas. Vous naviguez à vue.

L’outil Gretag nous a franchement déçus. La griffe nous faisait espérer un résultat bien meilleur, c’est surprenant de la part du constructeur. On a un peu le sentiment d’un sonde "m’as tu vu", qui fait du tape à l’oeil, qui se prend pour un boeuf alors qu’en fait... Elle joue les capteurs de luminosité, créée plusieurs profils simultanément mais derrière les résultat ne sont guère convaincants. Elle en met plein la vue pour faire oublier l’essentiel qu’elle n’assure pas. Allez, ne pleurons pas, c’est le premier produit de ce type proposé par Gretag, je suis sur que la version suivante sera bien meilleure !

A la fin, on pourrait logiquement en venir à douter de la possibilité de calibrer cet écran. Pour tous les Saint Thomas qui ne croient que ce qu’ils voient, voici ce qui se passe si nous le calibrons avec notre colorimètre LaCie Blue Eye Pro :


Il n’y a donc pas de malédiction, pas de défaut grave de composants. Cet écran est capable du meilleur, il faut juste bien le paramétrer.
Vos réactions

Top articles