Comparatif : 6 HDD SATA 3 Gbits /s 250 Go

Publié le 17/05/2006 par
Envoyer Imprimer
Les disques
Pour ce comparatif nous avons pu réunir 6 disques de 250 Go utilisant une interface Serial ATA 3.0 Gbits /s : l’Hitachi T7K250, le Maxtor DiamondMax 10, le Samsung SpinPoint P120, le Seagate Barracuda 7200.9 et les Western Digital Caviar WD2500JS et WD2500KS (respectivement WD Caviar SE et SE16). Vous remarquerez la présence de deux disques Western, le premier étant doté de 8 Mo de cache, contre 16 Mo pour le second. Cette dernière taille est commune avec celle présente au sein du Maxtor DiamondMax 10. A l’exception des Western, tous supportent le NCQ.

HitachiMaxtor
SamsungSeagate
WesternWestern SE16

On notera que si les disques Hitachi, Samsung et Seagate sont dotés de deux plateaux contenant chacun 125 Go d’informations (soit 62.5 Go / face), chez Maxtor on trouve trois plateaux dont un n’est utilisé que sur une face (soit 100 Go / plateau, 50 Go /face). Chez Western c’est encore pire puisqu’il est officiellement question de trois plateaux utilisés pleinement, soit 83 Go par plateau et 43 Go / face. Ces densités ont un impact direct sur le taux de transfert séquentiel des disques.

HitachiMaxtor

SamsungSeagate

WesternWestern SE16

Les constructeurs ont décidés de faire appels à des contrôleurs divers et variés : Infineon pour Hitachi, Agere chez Maxtor et Seagate, Marvell chez Samsung et Western.
Des alimentations différentes
Parmi les 6 disques testés, seuls les modèles Hitachi et Western disposaient d’une alimentation Molex classique, en sus bien entendu de l’alimentation Serial ATA. L’avantage de ce type de connectique est qu’il est présent en nombre sur les alimentations même anciennes : si vous ne disposez pas de connecteur d’alimentation SATA il vous faudra alors passer par un adaptateur.


Attention toutefois, passer par ce type d’ancien connecteur n’est pas sans conséquence puisque seul le nouveau connecteur Serial ATA permet de bénéficier de l’un des apports de cette norme qui est le hot plug, qui permet de connecter ou de déconnecter un disque à chaud.
Protocole de test
Pour ce test, nous avons mesuré diverses choses. Tout d’abord, nous nous sommes intéressé aux performances « synthétiques » des disques : débit du cache, débit séquentiel, temps d’accès moyen. Viennent ensuite des tests un peu plus applicatifs, à savoir un indice de performance applicatif basé sur PCMark05, une simulation de charge de type serveur de fichier via IOMeter et enfin de l’écriture, la lecture, la copie proche (sur la même partition) et la copie lointaine (sur une partition qui débute à 50% du disque) d’un ensemble de fichier.

Ces fichiers sont composés de la sorte : 2 gros fichiers pour un total de 4.4 Go, plus 2620 fichiers pour un total de 2 Go et enfin 16046 fichiers pour un total de 733 Mo. La source ou la cible lors de la lecture ou de l’écriture sur le disque est un RAID de deux disques Raptor 74 Go qui est capable d’assurer un débit de 110 Mo /s de manière à ne pas être limité de ce côté. Ce type d’information est bien entendu intéressant puisque si le débit séquentiel donne une idée des performances lors de la copie de gros fichiers, les choses seront différentes avec des petits fichiers.

Toutes les mesures ont de base été faites avec la gestion acoustique des disques désactivée, mais nous avons également effectués quelques mesures avec cette option activée dans un second temps (sauf chez Seagate puisque la fonction n’est pas supportée).

Autre paramètre entraînant plusieurs mesures : le chipset. En effet nous avons effectué les tests autres que synthétiques sur Intel i975X et NVIDIA nForce 4.

Sur i975X, nous avons effectué les mesures avec l’activation ou non du mode AHCI. Par défaut, le contrôleur Intel est configuré en mode IDE classique, et les avantages du SATA tels que le NCQ ou le hot plug ne sont pas gérés. Il faut le configurer en AHCI (Advanced Host Controller Interface) afin de bénéficier de ces technologies. Sur nForce 4, nous avons testé sans installer les drivers NVIDIA IDE, et en les installant. Ce sont ces drivers qui permettent entre autre de disposer du NCQ sur les nForce.

En sus des 6 disques du test, nous avons intégré à titre d’étalon la dernière bête de course Serial ATA de Western Digital, à savoir Raptor 150 Go dans sa version WD1500ADFD.
Vos réactions

Top articles