Intel Core 2 Duo

Publié le 22/06/2006 par et
Envoyer Imprimer
Les processeurs
Pour ce test, nous avons pu mettre la main sur 3 Core 2 Duo pour PC de bureau :
  • X6800 (2.93 GHz, FSB1066, 4 Mo L2) : 999$
  • E6600 (2.40 GHz, FSB1066, 4 Mo L2) : 316$
  • E6400 (2.13 GHz, FSB1066, 2 Mo L2) : 224$
  • E6400, E6600 et X6800
    E6400, E6600 et X6800

    Les trois processeurs sont en révision B0 (stepping 4). Il faut noter que les processeurs commercialisés seront en stepping 6.
    La carte mère : ASUSTeK P5W DH Deluxe
    Les tests ont été effectués sur la carte mère i975X + ICH7R ASUSTeK supportant le Core 2 Duo, il s’agit de la P5W DH Deluxe. On retrouve les fonctionnalités habituelles implémentées via ce chipset, mais ASUSTeK a bien entendu ajouté des fonctions supplémentaires.


    Au niveau stockage tout d’abord, l’un des ports 4 SATA géré par l’ICH7R est connecté à une puce Silicon Image 4723 qui splitte ce port en 2. On peut connecter un seul disque sur le premier port, qui pourra être utilisé de manière classique, ou deux afin de les utiliser en RAID 1, RAID 0 ou JBOD. On notera que le réglage de ces deux derniers mode se fait par jumper, le RAID 1 étant celui configuré par défaut, ce qui est pour le moins archaïque. ASUS a également intégré un contrôleur JMicron JMB363 au format PCI Express. Ce dernier gère ici deux Serial ATA (dont un externe) qui peuvent être utilisés en RAID 0 ou 1, ainsi qu’un port UDMA 100/66/33 supplémentaire qui ne sera pas de trop pour certains utilisateurs, étant donné que l’ICH7-R n’en gère qu’un.

    La gestion du réseau est confiée à deux puces Marvel 88E8053. Gérant le réseau Gigabit, elles sont interconnectées au reste du système via le PCI Express. Le WiFi est également de la partie puisque la carte intègre une puce WiFi 802.11a/b/g Realtek RTL8187L empruntant le bus USB. L’HD Audio est confié à une puce Realtek ALC882M et la carte est conforme aux spécifications Dolby Master Studio, et le FireWire est également de la partie via un contrôleur Texas Instrument. On notera la présence d’une télécommande infrarouge permettant notamment d’allumer ou d’éteindre l’ordinateur, de le mettre en veille ou en mode silencieux ou encore de contrôler le son ou l’avancement d’une vidéo.
    La consommation
    Avant toute chose nous allons nous intéresser à la consommation de ces processeurs. Le Core 2 Duo étant dérivé d’une architecture Mobile, il possède les bases nécessaires à une architecture économe en énergie. Procédé de fabrication, utilisation de transistors à faible perte de charge, les Core 2 Duo bénéficient des derniers procédés de fabrication destinés à réduire la dissipation au niveau électronique. Le SpeedStep est bien entendu implémenté, et a, selon Intel, été amélioré afin d’obtenir une réduction des temps de transition.

    Une nouvelle méthode de gestion de l´énergie existe sur le Core 2 Duo, qui permet au processeur de gérer de façon précise sa consommation même en charge, l’Ultra Fine Grained Power Control, qui consiste en un découpage très fin des zones susceptibles d’être mises en sommeil. Ce faisant, les unités non sollicitées restent en mode veille, alors même que d’autres tournent à plein régime. Ce qui se produit souvent, car rares sont les cas où toutes les unités du processeur sont requises en même temps. Cette gestion ultra précise permet une meilleure maîtrise de la consommation, et par là-même du dégagement thermique.

    La dernière innovation de l´architecture Core visant à réduire la consommation du processeur réside dans la capacité de ses bus d’adresse et des données à s’adapter à la largeur des données qui les traversent. Ainsi, si seulement 64 bits doivent transiter, seule la moitié du bus 128 bits concerné est activée.

    Qu’en est-il en pratique ? Nous rapportons ici la consommation totale de la configuration en charge sous Prime95, logiciel lancé autant de fois qu’il y a de core étant donné qu’il ne gère pas le multi thread. Dans le cas des Athlon 64 X2 et FX, les mesures ont été faites sur M2N32-SLI Deluxe en AM2 :


    Les résultats sont très bons puisque les Core 2 Duo E6600 et E6400 sont moins gourmands qu’un Athlon 64 X2 3800+. Bizarrement, notre E6400 consommait d’ailleurs plus que notre E6600, pourtant la tension était identique soit 1.3V. Le Core 2 Duo X6800 est également assez économe puisque se situant à peine au dessus d’un Pentium 4 631 à 3 GHz avec des performances qui n’ont bien entendu pas grand-chose à voir.

    On est loin de ce que consomme le FX-62 et surtout le Pentium D 950 (ici en stepping B1). Gravé en 90nm, le Celeron représenté ici consomme plus que le Pentium 4 631 gravé en 65nm.
    Overclocking
    Quid de l’overclocking ? Certes, nos processeurs ne sont « que » des stepping 4, mais nous avons tout de même voulu voir ce qu’il en était. Pour ce faire nous nous sommes limités au refroidissement à air, en l’occurrence avec un ventirad Intel classique fourni avec les Pentium 4 & D. La température ambiante était de 31°C pour ces tests et nous nous sommes limités à une augmentation de +0,1V des tensions. Sont ici considérés comme réussis les overclockings validés sous 2 Prime95 pendant 15 minutes.


    L’E6400 monte à 3.2 GHz, toutefois à cette fréquence le FSB est de 400 MHz au niveau de l’ICH7 et il a fallu augmenter sa tension d’alimentation à 1,65V.


    Notre E6600 s’est avéré moins bon puisque cette fois les 3.2 GHz n’ont pas pu être atteints de manière stable, et ce même avec une tension de 1.4V.


    Enfin, le X6800 était le plus overclockable avec 3.4 GHz stables à 1.4V. Il nous faut une nouvelle fois préciser que ces overclockings ne sont valables que pour les Core 2 Duo de stepping 4, les stepping 5 dépassant apparemment aisément les 3.4 voir même 3.6 GHz en air cooling. Partir d’un processeur trop bas nécessitera donc un FSB élevé par forcément supporté par toutes les cartes mères, par exemple pour 3.6 GHz un E6400 nécessitera un FSB de 450 MHz. En effet côté coefficient, on peut descendre par pas de 1 jusqu´à 6 quelque soit le CPU grâce à l’EIST, par contre nous n’avons pas pu aller au delà du coef. de base, même sur le X6800.

    Overclocking Step 5
    Peu de temps après la publication de l’article, nous avons pu mettre la main sur un Core 2 Duo E6600 de stepping 5 afin de voir quel était le potentiel d’overclocking de ce processeur, toujours dans les mêmes conditions :


    Cette fois les 3.4 GHz sont tenus dès 1.35V, contre 1.4V sur le X6800 step 4. On atteint même 3.6 GHz en 1.4V. Pour aller au delà, il faudra encore augmenter la tension et le processeur commence à dissiper beaucoup d’énergie, des solutions telles que le watercooling ne seront pas de trop.


    Viser une fréquence comprise entre 3.4 et 3.6 GHz semble donc tout à fait raisonnable pour un Core 2 Duo stepping 5.
    Performances à 3.6 GHz
    Quelles sont les performances d’un Core 2 Duo overclocké à 3.6 GHz en 9x400, le tout couplé avec de la DDR2-800 en 4-4-4-12 ? C’est ce que nous avons voulu vérifier, et voici les chiffres, comparés notamment à un X6800 en DDR2-800 :


    Avec une hausse de fréquence de 22.7%, on a en toute logique des gains proches de ce chiffre, et même parfois supérieurs, du fait de l’impact d’un FSB plus important sur certains de nos tests.
    Vos réactions

    Top articles