Comparatif : les Multifonctions à 150 Euros

Publié le 30/11/2005 par
Envoyer Imprimer
Les coûts d´usage
Les imprimantes sont proposées à des prix comparables à l´achat. Mais à l´usage, il en va radicalement autrement. Oubliez les hyérarchies passées, elles ne sont plus d´actualité depuis que HP et Epson ont baissé le prix de leurs consommables, et depuis que Canon a réintégré les têtes.

Tous les coûts ont été mesurés sur les cartouches haute capacité, c´est à dire la couleur 51 chez Canon, la 344 chez HP et la 35 chez Lexmark.


Canon est en tête, c´est une habitude à ce test, mais ils sont à égalité avec HP, ce qui est une surprise. Pour rappel, ce coût est celui à 5 % de couverture en cyan, magenta, jaune et noir sur les feuilles. Soit un taux de couverture total de 20 %, ce qui est assez important. Opter pour un taux deux fois moindre serait plus représentatif d´un usage réel, mais c´est un peu la norme de travailler avec ces valeurs.

Entre une imprimante à 7 centimes par page (20% de couverture) et une autre à 24, le coût d´usage au bout de 3 ans change radicalement.

Prenons le cas d´un usage modéré : disons une ramette tous les 6 mois, soit 3 000 pages sur 3 ans. Partons non pas sur un taux de couverture à 20 % en moyenne mais la moitié, 10 %. Cela donne pour le coût en encre :

Lexmark P6350 : 3 000 x 0,12 = 450 €
HP PSC 2355 : 3 000 x 0,035 = 105 €
Epson RX520 : 3 000 x 0,08 = 240 €
Canon MP450 : 3 000 x 0,035 = 105 €

Un multifonction acheté 150 € revient à 250 € environ au bout de 3 ans s´il est économique en encre et qu´on ne tire que des documents bureautiques, 600 € si ses cartouches sont chères.
Le coût photo
Les imprimantes servent de plus en plus souvent à tirer des photos chez soi. Ça revient plus cher qu´en passant par un labo, c´est souvent un peu moins précis, la durée de vie ne sera pas forcément aussi bonne comme on l´a vu dans ce précédent comparatif (Les photos jet d´encre et argentiques dans le temps ), même si les constructeurs disent avoir amélioré leurs encre et tenir dans les 100 ans chacun. Mais au moins, on a les photos dans la minute et leur qualité est satisfaisante. Leur précision suffit pour un album photo.


A noter que le coût à la photo sur le PSC 2355 grimpe à 0,32 €, pour l´encre seule, quand on utilise en plus la cartouche photo à 26 €.

Cette fois nous vous proposons un graphique concernant l´encre seule à part. Car l´offre en matière de papier est énorme. Canon doit proposer une bonne demi-douzaine de papiers photo 10 x 15, à tous les prix. Il recommandent le PR-101, leur plus cher, mais vous n´êtes pas obligés de les suivre. De même, vous pouvez très légitimement être tentés de partir chez un concurrent pour le papier. Même si en principe le papier a été développé ou choisi par les constructeurs en fonction des propriétés chimiques de leurs encres, et donc qu´il est censé être le meilleur pour leur imprimante.

Comme on le voit, l´ordre des coûts est bouleversé.

Et voici les papiers :


Les coûts en encre rapportés plus haut sont ceux relevés lors des tests. Toutefois, Epson, HP et Lexmark réduisent la facture réelle en proposant des packs cartouche + papier assez intéressants :


A la fin, si on additionne le prix du papier recommandé avec celui de l´encre, celui du kit s´il est plus intéressant, on arrive à :


Après s´être octroyé la première place en bureautique, HP devient également l´un des plus économes en photos (presque à égalité avec Lexmark, qui est même meilleur de quelques centimes) ! Mais attention, les photos HP sont moins chères mais aussi les plus marquées par les gouttes. Il faudrait qu´ils diminuent la taille des leurs.

Avantage donc à Lexmark.

C´est la soupe à la grimace chez Canon, la faute à leurs coûts en encre et papiers les plus chers de tous. Pour l´encre on ne peut pas y faire grand chose. Pour le papier si. La méthode la plus violente consiste à adopter un papier concurrent. Avec celui retenu au hasard, celui de Micro Application (on aurait pu prendre ceux de FujiFilm, Konica...) on retombe à 0,27 + 0,12 = 0,39 € par photo. C´est déjà plus raisonnable.
Vos réactions

Top articles