AMD Athlon FX-60 & Intel Pentium Extreme Edition 955

Publié le 10/01/2006 par
Envoyer Imprimer


A 2 semaines d’intervalle, Intel puis AMD ont lancés de nouveaux processeurs dual core ultra haut de gamme. Qui du Pentium Extreme Edition 955 ou de l’Athlon FX-60 va l’emporter ?
Intel passe au 65nm
Lancé en toute fin d’année 2005, le Pentium Extreme Edition 955 se distingue de son prédécesseur le Pentium Extreme Edition 840, largement étudié au travers de cet article, à plusieurs niveaux.

Tout d’abord la finesse de gravure, puisque l’on passe du 90nm au 65nm. On notera par ailleurs que Intel est le premier commercialisant une puce de taille importante utilisant une telle finesse de gravure, preuve de la maîtrise technologique du géant de Santa Clara en matière de process de fabrication.

Les avantages de cette évolution sont doubles : tout d’abord d’un point de vue économie, on peut placer plus de processeurs sur une même galette de silicium, ce qui réduit le coût de production unitaire. Ensuite, d’un point de vue plus pratique un abaissement de la finesse de gravure entraîne une baisse de la consommation et de la dissipation du processeur. Intel en a de plus profité pour augmenter la taille du cache L2, ce dernier passant ainsi de 1 à 2 Mo pour chacun des deux cores, ce qui fait que le nouveau Presler mesure 162mm² pour 376 millions de transistors, contre 206mm² et 230 millions de transistors pour le Smithfield.


Il faut noter qu’alors que les deux cores étaient intégrés au sein d’une même die sur les Pentium « Smithfield », sur ce nouveau Pentium « Presler » chaque core se situe au sein d’un die distinct, les deux dies étant bien entendu intégrés sur un même packaging. L’intérêt est simple puisqu’un die de taille moins importante est plus simple à produire, et qu’en cas d’erreur de gravure sur l’un ou l’autre des cores on n’en met pas deux à la poubelle. Cela n’impact pas les performances puisque qu’aucune liaison directe n’existe chez les dual core Intel.


En sus de l’augmentation du cache L2, Intel a augmenté le vitesse du bus qui passe d’un FSB800 à un FSB1066, ou plus exactement 266 MHz Quad Pumped, soit une bande passante totale de 8533 Mo /s. Ce n’est pas un mal puisque les deux processeurs se partagent ce FSB, et que cette bande passante théorique correspond à la bande passante théorique de la DDR2-533 en double canal.

La fréquence du processeur augmente elle aussi. En effet, alors que les Pentium « SmithField » plafonnaient à 3.2 GHz – et ce uniquement pour des raisons de consommation et de dissipation – on atteint 3.46 GHz sur cette version Extreme et 3.4 GHz sur le Pentium D 950.

Couplé à un chipset i975X, ce processeur supporte la technologie VT ou Virtual Technology qui permet de gérer nativement le fait de faire fonctionner plusieurs systèmes d’exploitations sur une même machine via un VMM (Virtual Machine Monitor) compatible.

Au final, on a donc pour résumer :

- Gravure en 65nm au lieu de 90nm
- 2x2 Mo de cache L2 au lieu de 2x1 Mo
- 3.46 GHz au lieu de 3.2 GHz
- FSB1066 au lieu de FSB800
- Support du VT (Virtualisation)
Vos réactions

Top articles